Son départ forcé de la sélection argentine, le choc de l'arrivée de Karim Benzema à Madrid : les touchantes confidences de Gonzalo Higuain

Dans une interview, l'attaquant de l'Inter Miami a évoqué les raisons qui l'ont poussé à dire adieu à la sélection nationale, avant de revenir sur ses années madrilènes marquées par sa rivalité avec Karim Benzema.

Gonzalo Higuaín, lorsqu'il évoluait au Real Madrid avec Karim Benzema
Gonzalo Higuaín, lorsqu'il évoluait au Real Madrid avec Karim Benzema ©Maxppp
La suite après cette publicité

À 33 ans, Gonzalo Higuain a dit adieu au Vieux continent pour retour en Amérique. Pas chez lui en Argentine, mais aux États-Unis où il évolue en MLS du côté de l’Inter Miami. Après treize ans passés en Europe, Pipita a décidé d’allier plaisir de la vie en Floride à sa passion pour le football (10 buts inscrits en 29 matches de MLS). Tout aurait pu être parfait s’il n’y avait pas ce regret. Depuis 2018 et la Coupe du Monde en Russie, Higuain ne porte plus le maillot de l’équipe d’Argentine.

Protéger sa fille

Sans doute un crève-cœur pour le finaliste malheureux du Mondial 2014 (75 capes, 32 réalisations), qui a raté le sacre de l’Albiceleste en Copa América cet été. Interrogé par ESPN, l’ancien joueur de la Juventus a avoué qu’il avait fini par être lassé des critiques incessantes à son sujet lorsqu’il portait le maillot argentin. Higuain ne reviendra pas sur sa décision pour protéger sa famille et surtout sa fille.

« Je suis une personne qui, quand je prends une décision, je la prends avec les conséquences qu'elle entraîne. Peut-être qu'après avoir pris cette décision, j'ai raté l'opportunité d'être champion avec l'Argentine, ce qui était mon plus grand souhait. Je suis très bien, très heureux, détendu dans ma tête, je profite de ma famille. Je ne vois pas possible un retour en équipe nationale, ç’a été de nombreuses années d'usure. Ma tête a complètement déconnecté avec la sélection. Je suis dans une autre étape de ma vie. Je ne reviendrai pas avec moi-même, surtout pour les miens, plus que pour moi. Une tache de plus pour moi ne me ferait rien, mais je le fais plus que tout pour ma fille. Aujourd'hui ma priorité c'est ma famille, le choix est de ce côté-là, c'est dommage. »

Higuain fait l’éloge de Benzema

Autre étape sur laquelle le natif de Brest est revenu : son passage au Real Madrid (de 2007 à 2013). « Je n'allais pas évoluer au sein de l’équipe première du Real Madrid . Ils m'ont acheté et ils allaient me laisser à la Castilla. Il y avait aussi la possibilité d'aller en prêt. Mon père dans l'avion m'a dit : « la seule chose que je vais te demander, c'est que tu n'aies pas peur. Jamais de peur, mais du respect ». Et cette phrase m'est restée. Quand je suis arrivé, je me suis entraîné avec l’équipe première et à la deuxième séance Capello m'a dit : « tu restes avec nous ». Après 3 ou 4 jours, j'ai fait mes débuts en tant que titulaire en Coupe du Roi. J'ai fini par jouer à droite », a-t-il déclaré, avant d’évoquer l’arrivée en 209 de son plus féroce concurrent : Karim Benzema.

« Avec Benzema, c'était une compétition très saine, mais nous devions donner le maximum de nous-mêmes. L'année où Cristiano arrive (en 2009), il marque 27 buts et moi 26. Mais le mercato d’après, ils ont ramené Kaká et Benzema (en réalité, CR7, Benzema et Kaka sont tous arrivés durant l’été 2009). Là, je me suis dit : « mais combien de buts faudra-t-il que je marque ? » Karim est arrivé et a fait ressortir le meilleur de moi et inversement. C'est un 9 formidable. » Le Français, qui vit toujours à Madrid, appréciera.

Plus d'infos

Commentaires