Sporting : Ruben Amorim menacé d'une lourde suspension

Ruben Amorim sur le banc du Sporting CP
Ruben Amorim sur le banc du Sporting CP ©Maxppp
La suite après cette publicité

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes pour le Sporting CP. Ruben Amorim, son coach, a prolongé son bail jusqu'en juin 2024 en fin de semaine passée, avec une clause libératoire réévaluée à 30 M€. Et ce week-end, les Leões se sont offert une nouvelle victoire, contre Santa Clara (2-1, 22e journée de Liga NOS), conservant ainsi 10 points d'avance sur le FC Porto, son plus proche poursuivant, en attendant le match de Braga mardi. Oui mais voilà, les Lisboètes viennent de recevoir une très mauvaise nouvelle concernant leur entraîneur de 36 ans, qui ne disposait pas de tous les diplômes pour exercer les fonctions de n° 1 sur un banc de touche.

«Le Sporting CP dénonce, à travers ce communiqué une situation qu'il considère comme un des épisodes les plus lamentables et surréalistes de l'histoire du football portugais. Le Sporting informe qu'après un recours présenté par l'Association Nationale des Entraîneurs de Football Portugais datant de mars 2020, la commission des instructeurs de la Liga Portugaise de Football Professionnel a décidé d'accuser le Sporting CP et son entraîneur Ruben Amorim de fraude, prétendant voir ce dernier condamné à une sanction pouvant aller d'un à six ans de suspension. Nous le répétons : les autorités prétendent condamner un entraîneur Ruben Amorim à une sanction d'au moins un an parce qu'il respecte justement les règlements en vigueur en s'étant inscrit officiellement comme entraîneur-adjoint et non comme entraîneur principal alors qu'il ne pouvait pas encore le faire. Ce processus et cette accusation constituent une tache indélébile sur la réputation du sport national, avec des répercussions internationales», peut-on lire sur le communiqué officiel du club. On attend désormais la suite des évènements.

Plus d'infos

Commentaires