Euro 2024 : le traitement de faveur Kylian Mbappé fait jaser dans le vestiaire des Bleus

Par Maxime Barbaud
2 min.
Kylian Mbappé écoute les consignes de Didier Deschamps @Maxppp

Durant cet Euro, le traitement de Didier Deschamps à l’égard de Kylian Mbappé a gêné certains cadres de l’équipe de France.

Au lendemain de l’élimination de l’équipe de France en demi-finale de l’Euro contre l’Espagne, les langues commencent déjà à se délier. La raison de certaines tensions ? Le traitement favorable de Didier Deschamps à l’égard de Kylian Mbappé. Avec un seul but sur penalty et surtout des prestations indigentes durant la compétition, le capitaine est passé complètement au travers de sa compétition. À la Coupe du Monde au Qatar, ses 8 buts avaient emmené son équipe jusqu’en finale, l’excusant de tout.

La suite après cette publicité

Forcément, quand le sauveur n’est pas au rendez-vous, il se doit de donner l’exemple. Malgré ses grandes ambitions et ses déclarations à vouloir remporter l’Euro, l’attaquant s’est d’abord présenté fatigué avant d’aborder la compétition, touché ici et là, au dos, à la cheville, avant d’être atteint bien plus gravement cette fois au nez contre l’Autriche dès le premier match de poules. La saison l’a éreinté nerveusement aussi avec ses nombreux soucis au PSG et une situation contractuelle inconfortable.

À lire Jorge Sampaoli répond à la polémique sur Ousmane Dembélé

Deschamps le sait, mais il décide quand même de tout miser sur sa star, refusant de préparer un plan de jeu. Il le préserve au maximum aussi, le sachant diminué. Problème, les prestations ne sont pas rendez-vous et le groupe commence à sentir un décalage, raconte L’Équipe. Il y a cette anecdote lors d’une séance physique à laquelle Mbappé ne participe pas en raison de son dos grinçant. Certains joueurs importants s’interrogent et réclament sa présence ou à ce qu’il rattrape le lendemain. Deschamps refuse. «On ne fait pas de physique à deux jours d’un match.»

La suite après cette publicité

Deschamps a donné des faveurs à Mbappé

Autre épisode plus tard durant le rassemblement. Certains groupes se forment et vont à l’encontre des bonnes règles d’alchimie. Le sélectionneur intervient pour modifier les plans du vestiaire et les places afin de remélanger tout le monde. Presque tout le monde puisque le groupe découvre cette nouvelle disposition. Le groupe de Mbappé et ses proches n’a lui pas bougé au grand étonnement de certains. Ces petites faveurs n’ont l’air de rien, mais elles peuvent agacer un groupe qui vit ensemble pour plusieurs semaines, malgré les bonnes attitudes de façade.

Tout au long de cet Euro, Didier Deschamps est apparu assez nerveux, conscient que son équipe atteignait rapidement son plafond de verre. D’après les informations de L’Équipe, il s’est aussi montré plus sévère qu’habituellement avec son groupe. Le niveau d’intensité aux entraînements ne lui plaisait pas, tout en évitant soigneusement de faire des reproches à Mbappé. Le pari de donner les pleins pouvoirs à son capitaine a échoué pour le patron des Bleus, sous contrat jusqu’en 2026 avec la FFF, et nourrit des frustrations.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité