Liga NOS : le FC Porto ne se rassure pas avant la réception de l'OM

Avant la réception de l'OM en Ligue des Champions, le FC Porto de Sergio Conceição a chuté sur la pelouse de Paços Ferreira (2-3). Plus que la défaite, les Dragões ont exposé de nombreuses lacunes au grand jour.

Moussa Marega en action avec le FC Porto
Moussa Marega en action avec le FC Porto ©Maxppp

Deux matches, deux défaites. L'Olympique de Marseille a très mal débuté sa saison de Ligue des Champions, avec des revers contre l'Olympiakos (0-1) et Manchester City (0-3). Alors forcément, le club phocéen devra se reprendre mardi contre le FC Porto. Et André Villas-Boas et ses hommes avaient certainement un œil sur le match de leur prochain adversaire ce vendredi soir, qui défiait Paços Ferreira en Liga NOS (6e journée).

La suite après cette publicité

Après deux succès de rang toutes compétitions confondues, les Dragões voulaient poursuivre leur série pour défier l'OM avec le plein de confiance. Mais sur la pelouse de l'Estádio da Capital do Móvel, les troupes de Sergio Conceição ont rechuté (2-3), elles qui avaient déjà perdu deux matches cette saison (contre les Citizens en C1, et face à Maritimo en championnat). Et malheureusement, les visiteurs du soir n'ont pas montré un très beau visage.

Un premier acte très décevant, un deuxième plus convaincant

Face à une équipe classée douzième au coup d'envoi (le FC Porto était lui 3e), les pensionnaires de l'Estádio do Dragão ont offert une piètre prestation en première période. En dehors des buts de Jan (11e) et Eustaquio (43e), Porto a aussi encaissé un but de Singh, refusé à la surprise générale par l'arbitre pour une faute. Malgré les buts d'Oliveira (45e+7 s.p) et Otavio (78e), Costa (58e s.p) avait trouvé le chemin des filets entre temps pour offrir la victoire aux siens.

Si le FCP a encaissé trois buts, c'est avant tout à cause d'un manque évident d'agressivité dans les duels et un marquage assez laxiste, notamment sur le but refusé à Paços Ferreira. Les visiteurs ont laissé beaucoup trop d'espaces aux locaux qui ont pu combiner tranquillement sur l'ensemble du terrain, surtout dans le premier acte puisque les Dragões ont légèrement relevé la tête après la pause. Mais le FCP va devoir se reprendre, lui qui a encaissé 9 buts en 6 journées de championnat, soit le pire départ du club sur le plan défensif depuis 1969/70...

Moussa Marega en difficulté, Sergio Oliveira en jambes

Et encore, l'addition aurait pu être bien plus salée si les joueurs de Pepa, expulsé rapidement pour contestation, n'avaient pas été plus efficaces devant. Si la barre transversale a par exemple été trouvée (63e), Agustin Marchesin a aussi été précieux dans son but avec quelques parades (7 tirs cadrés, 3 buts encaissés). Et de l'autre côté du terrain, ses coéquipiers offensifs ont eux manqué de créativité et d'inspiration pour ramener un résultat.

Les échanges entre les joueurs n'ont pas été très fluides aux avant-postes, avec notamment un Evanilson presque fantomatique à la pointe de l'attaque et un Marega dans le dur sur son couloir. L'Olympique de Marseille aura donc un coup à jouer mardi soir mais il faudra tout de même se méfier de certains éléments comme Sergio Oliveira. Le milieu portugais, titulaire aujourd'hui, a réellement pris en main le jeu des siens. Le Japonais Shoya Nakajima a lui fait une belle entrée en jeu. Rendez-vous désormais dans quatre jours pour le verdict.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires