L’équipe de France dézinguée de partout après son Euro

Par Hanif Ben Berkane
3 min.
Kylian Mbappé et Antoine Griezmann ensemble en équipe de France. @Maxppp

L’élimination de l’équipe de France a fait beaucoup parler partout le monde. Les Bleus ont réalisé un Euro très décevant et cette défaite face à l’Espagne est une juste récompense selon la presse mondiale.

Une demi-finale et puis c’est tout. C’est le bilan de l’équipe de France dans cet Euro 2024. Et c’est peut-être là, la limite du football de Didier Deschamps. Le sélectionneur des Bleus avait été très clair quant aux critiques sur le jeu de l’équipe et son style. «On a au stade un soutien populaire et plus de 10 millions de téléspectateurs à chaque match. Je pense que si les gens n’aiment pas ce qu’ils voient, ils changent de chaîne, c’est plus facile à la maison, avait-il lancé en conférence de presse». Une réponse qui avait fait parler à l’heure où la presse internationale, tout comme française (L’Équipe parle de naufrage ce mercredi matin), avait taclé les Bleus malgré la qualification pour le dernier carré.

La suite après cette publicité

Après la rencontre face au Portugal, Chris Sutton commentateur sur la BBC avait par exemple dit : «Si la France jouait dans mon jardin, je fermerais les rideaux pour ne pas la voir jouer». Ce mardi, face à l’Espagne, l’équipe de France a été surclassée et sort donc par la petite porte sans jamais avoir marqué les esprits dans cette compétition. Et la presse internationale savoure cette élimination d’une équipe trop peu spectaculaire. «Une défaite pourrait signifier la fin du non-football de Didier Deschamps» écrit The Guardian dans ses pages ce mercredi matin. «Par une nuit torride à Munich, la France a finalement trouvé un moyen de divertir le monde lors de ce Championnat d’Europe. Il s’avère que la défaite de la France est vraiment très captivante. Notamment lorsque la figure décisive du jeu est un adolescent de 16 ans suralimenté dont toute la présence semble exprimer non seulement le talent d’élite, mais la légèreté, le plaisir, l’esprit créatif. La France n’a jamais joué comme favorite du tournoi préparatoire lors de ses six matches en Allemagne. La France s’est figée, et est devenue obsolète.»

À lire EdF, Euro : ce qu’a dit Didier Deschamps aux joueurs après l’élimination

La France n’a fait rêver personne

Même du côté de la presse argentine, qui était pourtant occupée par la demi-finale de Copa América entre sa sélection et le Canada, on n’a pas manqué de piquer les Bleus. «L’Espagne élimine une équipe de France qui a tenté d’attaquer un minimum, un autre visage que celui montré depuis le début de l’Euro» écrit Diario Olé alors que TyC Sport est un peu plus factuelle : «L’Espagne élimine une équipe de France ennuyante». Même constat pour le média Globo qui parle d’une équipe de France qui «cherchait plutôt le match nul» dans cette demi-finale. Mais la presse sud-américaine n’est pas la seule à avoir épinglé l’équipe de France ces dernières heures, c’est aussi le cas en Europe. Les pays voisins des Bleus n’ont pas manqué de piquer à leur manière l’équipe de France.

La suite après cette publicité

Du côté de l’Italie, la Gazzetta Dello Sport estime que la France quitte l’Euro après avoir été triste à regarder jouer. «La France quitte un Euro dans lequel elle s’est montrée tellement grise et peu “bleue”. (…) La France nouvelle forteresse du football européen ? Dès que le niveau est monté au maximum, le mur de la Bastille est devenu un petit mur.» Pour BILD, «comme sur l’ensemble du Championnat d’Europe, l’Équipe Tricolore est restée trop inoffensive offensivement face à l’Espagne». Même la presse belge y va de sa remarque puisque DH Les Sports+ évoque une équipe de France qui a surtout fait parler d’elle dans cet Euro pour «sa défense d’airain» que pour son jeu spectaculaire. Cette élimination des Bleus semble donc réjouir à peu près tout le monde. Car dans cette demi-finale, le meilleur a gagné tout simplement.

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité