Supercoupe d'Espagne : le Real Madrid vient à bout du FC Barcelone et se hisse en finale

Le Real a dominé le Barça
Le Real a dominé le Barça ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le coup d'envoi de la Supercoupe d'Espagne démarrait par un Clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid en Arabie Saoudite. Pour son premier grand rendez-vous face à l'ennemie héréditaire, Xavi optait pour un 4-3-3 avec une ligne offensive composée de Dembélé, Ferran Torres et De Jong plutôt séduisante sur le papier. En face, Ancelotti répondait par un trop Asensio-Benzema-Vinicius, qui prenait rapidement ses marques à l'image des premières occasions (3e, 8e, 19e). L'attaque madrilène finissait par enfin trouver son réalisme habituel avec ce ballon chipé par Benzema dans les pieds de Busquets, permettant à Vinicius d'ouvrir le score (0-1, 25e). Ce but réveillait les Catalans, lesquelles s'illustraient par Luuk de Jong. Après deux situations qu'il ne convertissait pas, le Hollandais égalisait avec réussite sur un centre de Dembélé mal renvoyé par Militão (1-1, 41e). Cette remise des compteurs à zéro ne suffisait pas à Xavi.

À la pause, le technicien remplaçait son buteur et Torres pour le revenant Pedri et Abde Az. L'international espagnol ne tardait pas à se montrer avec cette frappe hors cadre (49e). Dembélé non plus n'avait pas la mire réglée (54e), à l'inverse d'un Benzema. Après un premier numéro dans la surface conclu par un tir sur le poteau (69e), le Français redonnait l'avantage aux siens, profitant d'un centre fort de Carvajal simplement dévié du pied par Ter Stegen (1-2, 72e). Ce but coïncidait pourtant avec la baisse de régime des Merengues. Les entrées de Fati, Nico et Depay faisaient également du bien et c'est le premier cité qui sautait plus haut que tout le monde sur ce centre d'Alba pour envoyer les deux équipes en prolongation. Le Barça semblait dans de meilleures dispositions pour terminer cette rencontre, pourtant, sur un magnifique mouvement collectif, Valverde venait conclure de près (2-3, 98e). À bout de force, les deux équipes jetaient leurs dernières forces dans la bataille, Dembélé (101e) et Ezzalzouli (109e) se procurant les meilleures situations, quand Rodrygo ratait la balle de match (119e). Tant pis pour le Brésilien car le Real Madrid s'impose 3-2 et affrontera l'Atlético ou l'Athletic en finale.

Plus d'infos

Commentaires