PSG : que faut-il attendre de Fabián Ruiz ?

Pouvant rejoindre le Paris Saint-Germain, Fabián Ruiz pourrait faire le grand saut. Le milieu espagnol de 26 ans reste sur quatre saisons au Napoli où il a alterné le chaud et le froid. Néanmoins, son profil pourrait offrir de nouvelles possibilités au PSG.

Fabian Ruiz à Naples
Fabian Ruiz à Naples ©Maxppp
La suite après cette publicité

Voulant construire autour de Marco Verratti, mais en apportant des ajouts qualitatifs, le Paris Saint-Germain a identifié le milieu de terrain comme la priorité du mercato. Vitinha est arrivé du FC Porto rapidement et sort de débuts prometteurs. Renato Sanches est aussi arrivé de Lille et va bientôt pouvoir évoluer avec les Franciliens. Cependant, une autre recrue pourrait densifier la zone. Comme nous vous l'avons indiqué ce lundi matin, une offre de 25 millions d'euros va être formulée par le PSG au Napoli pour s'offrir Fabián Ruiz qui arrive à un an de l'issue de son contrat. Ouvert à son départ et pouvait ainsi essayer de recruter Keylor Navas, le club transalpin ne semble pas fermer la porte. Voir Fabián Ruiz porter le maillot du Paris Saint-Germain cette saison n'a rien d'extravagant pour un joueur sur lequel Aurelio De Laurentiis attendait une offre XXL pour le laisser partir. Déjà l'été dernier, les Franciliens étaient intéressés alors que la somme de 60 millions d'euros filtrait.

Des débuts prometteurs puis les difficultés

Débauché au Real Betis Balompié en 2018 contre 30 millions d'euros par les Partenopei, Fabián Ruiz a vite été très intéressant. Milieu polyvalent capable de jouer aussi bien côté gauche que dans le double pivot dans le 4-4-2 de Carlo Ancelotti, il livrait un premier exercice prometteur (7 buts et 3 offrandes en 40 matches) où il s'adaptait bien à la Serie A. Il était même récompensé en juin 2019 avec ses débuts en sélection. Il compte désormais 15 capes (1 but) et a participé au dernier Euro en tant que joker (3 matches disputés, 67 minutes). Très vite, son nom est revenu du côté des trois grands clubs de son pays, le Real Madrid, le FC Barcelone et l'Atlético de Madrid, mais il est resté à Naples. Revenu victorieux l'été là de l'Euro U21 avec la Roja, Fabián Ruiz avait tout pour devenir le nouveau roi de Naples, mais le château de cartes s'est écroulé. Dans un effectif perturbé par une fronde lancée par le vestiaire envers Carlo Ancelotti et l'arrivée de Gennaro Gattuso, son statut avait évolué.

Enchaînant plusieurs prestations "cadavériques" sous le maillot partenopei et sifflé par le public, il payait le départ du coach qui avait cru en lui, mais aussi une fatigue physique due à son Euro U21. «Après l'Euro U21, il a payé sa condition physique précaire, car il a raté la majeure partie de la préparation estivale. En outre, il a également souffert du moment négatif de tout le Napoli qui a ensuite abouti au licenciement de Carlo Ancelotti. C'est la première fois que Fabian se trouve dans une situation difficile et c'est une nouveauté pour sa carrière» nous expliquait en janvier 2020 Bruno Galvàn qui était alors journaliste pour Calcio Napoli 24. Autre problème, son positionnement. Milieu doué techniquement et capable d'avoir un certain abattage, il n'est pas du tout une sentinelle et le passage en 4-3-3 lui a fait du mal. «Avec l'arrivée de Gattuso, il a dû changer de rôle, maintenant il joue devant la défense dans un 4-3-3. C'est un nouveau domaine pour Fabian. Il doit s'améliorer dans le jeu avec les deux pieds (il ne joue toujours qu'avec le pied gauche) et dans la combativité. Fabian est en difficulté, car il n'est pas un regista (meneur de jeu reculé), mais un mezzala (milieu de terrain). Gattuso lui-même a admis qu'il était en situation d'urgence dans cette zone du terrain» nous expliquait alors le journaliste italien.

Luciano Spalletti en a tiré le meilleur

Profitant de la pandémie de Covid-19 pour retrouver ses sensations physiques et terminant bien la saison 2019/2020 (1 but et 4 offrandes en 12 matches), Fabián Ruiz a retrouvé un poste qui lui convenait davantage avec Gennaro Gattuso. Dans le 4-3-3 du Transalpin, il retrouvera un niveau bien plus conforme à ses qualités, ce qui lui a permis de rester en sélection jusqu'à l'Euro 2020. Avec le départ de l'ancienne gloire de l'AC Milan, Luciano Spalletti est arrivé à l'été 2021. Avec un passage en 4-2-3-1 où il s'est retrouvé dans un double pivot avec André Franck Zambo Anguissa, le natif de Los Palacios y Villafranca a pu encore plus faire ressortir ses qualités. Bien aidé par son compère camerounais qui l'a soulagé de certaines tâches défensives, il a pu faire valoir sa qualité de frappe avec 7 buts en 38 matches la saison dernière.

«Fabian Ruiz dispose d'un club de golf quand il frappe dans le but. Parfois, ses jambes semblent aller lentement, mais avec la pensée et le pied, il est trois fois en avance. Nous parlons d'un top joueur, s'il va bien, c'est un joueur phénoménal» notait d'ailleurs son coach Luciano Spalletti en conférence de presse. Disposant aussi d'une vraie science de la passe, Fabiàn Ruiz a pris en galon lors du dernier exercice. Délivrant 5 offrandes et disposant d'un pourcentage de 90,5 % de passes réussies, il s'est imposé comme l'un des milieux les plus influents dans le championnat dans ce registre avec Maxime Lopez (Sassuolo) ou encore Marcelo Brozovic (Inter Milan). Prenant en main le tempo de son équipe, Fabián Ruiz n'est pas étranger à la bonne saison des Partenopei. Troisièmes de Serie A, les Napolitains ont longtemps été en course pour le titre avec l'AC Milan et l'Inter Milan. Un exercice solide donc et qui pourrait être le dernier pour l'Espagnol avec le maillot bleu ciel suite à l'approche francilienne.

Quel Fabián Ruiz pour Paris ?

Si les négociations ne sont qu'aux prémices, la possibilité de voir ce transfert se réaliser est réelle et le Paris Saint-Germain les moyens de répondre aux demandes napolitaines. Dès lors, Christophe Galtier pourrait être amené prochainement à intégrer Fabián Ruiz à l'équation dans son milieu du terrain. Mettant en place un 3-4-1-2 ou 3-4-2-1, le Paris Saint-Germain présente un dispositif différent de ceux connus par le joueur espagnol en club. Néanmoins, la structure du milieu de terrain avec deux joueurs derrière le meneur correspond assez à ce qu'il a connu au Napoli avec Piotr Zielinski devant lui et avec André Franck Zambo Anguissa ou Stanislav Lobotka à ses côtés. Que ce soit avec Marco Verratti, Renato Sanches ou Vitinha, le double pivot semble cohérent au niveau du partage des tâches.

Disposant d'un bon jeu long et d'une lourde frappe de balle, il pourra aussi compenser certaines qualités que Leandro Paredes emmènera du côté de la Juventus. Son efficacité malgré un rôle reculé sur le terrain est aussi un avantage. Capable d'évoluer au différent poste de l'entrejeu, Fabián Ruiz peut aussi dépanner si besoin. Outre à cela, le joueur a l'avantage de disposer d'émoluments réduits (1,5M€ annuels environ) qui vont certes augmenter en cas d'arrivée au PSG, mais qui ne devraient pas être exorbitants pour autant. Si on note pas mal de points intéressants, il y a aussi des limites avec Fabiàn Ruiz. Déjà, malgré sa grande taille (1m89), il dispose d'un profil longiligne et assez fin (70 kilos). On est loin du milieu costaud surtout que la récupération de ballons n'est pas le domaine où il est le meilleur. Disposant d'une équipe très offensive, le PSG peut donc avoir des doutes sur sa capacité à tenir le poste alors qu'il sera très sollicité. Autre inquiétude, l'aspect mental avec un joueur qui a eu du mal à se remettre de sa principale méforme à Naples. Malgré tout, son prix attractif dû à sa situation contractuelle fait de Fabiàn Ruiz une option séduisante pour conclure les renforts dans l'entrejeu francilien.

Plus d'infos

Commentaires