Le FC Barcelone veut blinder Ansu Fati !

Sous la protection du Roi Messi, le Petit Prince Ansu Fati est en train de se faire une place de choix au FC Barcelone. Et les Culés sont déterminés à écrire l'avenir et l'histoire avec lui.

Ansu Fati sous le maillot du Barça
Ansu Fati sous le maillot du Barça ©Maxppp

Le Barça s'est trouvé un nouveau messie. À bientôt 18 ans, puisqu'il les fêtera le 31 octobre prochain, Ansu Fati continue de monter en puissance et prouve que le talent n'est pas une question d'âge. Dans l'ombre du géant Lionel Messi, la pépite du FC Barcelone, qui avait explosé l'an dernier, profite du renouveau dans la formation menée par Ronald Koeman pour marquer des points et prendre de l'avance sur la concurrence. Alors qu'Antoine Griezmann traîne son spleen, le joueur né en 2002 rayonne et vit un début de saison plutôt réussi pour le moment.

La suite après cette publicité

Aligné à cinq reprises toutes compétitions confondues depuis le commencement de l'exercice 2020-21, l'Espagnol a été titulaire à quatre reprises. Il faut ajouter qu'il a trouvé le chemin des filets quatre fois. Dans le détail, il a marqué trois buts en Liga (doublé contre Villarreal, 1 but contre le Celta de Vigo). Des réalisations qui, en plus d'une passe décisive, lui ont permis d'être élu joueur du mois de septembre en Liga. À cela, il faut ajouter qu'il a trouvé la mire à une reprise en Ligue des Champions cette semaine lors du carton face à Ferencvaros (5-1).

Un début de saison réussi pour le crack de 17 ans

Heureux en club, le natif de Bissau l'est également en sélection. Il a fait ses débuts avec l'équipe nationale d'Espagne, où il a été convoqué lors des rassemblements de septembre et octobre. Là aussi, Ansu Fati a rapidement marqué des points. Face à l'Ukraine le 6 septembre dernier, il a trouvé le chemin des filets à la 33e minute, inscrivant donc son premier but avec la Roja. Un but historique puisqu'il lui a également permis de devenir le plus jeune buteur de l'histoire de l'Espagne à 17 ans et 311 jours.

Bien qu'il soit au cœur d'une polémique suite à un article à son sujet et jugé raciste, Ansu Fati garde le sourire, lui qui est officiellement devenu un joueur de l'équipe première le 23 septembre dernier. En plus d'avoir récupéré le numéro 22 laissé libre après le départ d'Arturo Vidal, il ne jouera plus avec l'équipe B du club culé. Il a aussi vu sa clause libératoire passer de 190 à 400 millions d'euros, le Barça étant désormais toujours prudent depuis le fameux épisode Neymar. En revanche, la durée de son bail, soit jusqu'en 2022, elle n'a pas changé. Mais cela pourrait bientôt être le cas.

Le Barça travaille à la prolongation de Fati

En effet, ce jeudi, Sport explique que le Barça, qui voudrait blinder Griezmann, veut aussi avancer sur l'opération prolongation d'Ansu Fati. Un dossier qui n'est pas évident, mais où les Catalans demeurent confiants. Si le prodige a des offres en or venant des mastodontes européens, dont Manchester United cet été, il est déterminé à réussir au Barça assure Sport. Après avoir été conseillé par le frère de Lionel Messi, Ansu Fati a confié ses intérêts à Jorge Mendes, l'agent star et représentant notamment de Cristiano Ronaldo. Le Portugais, dont les relations avec le FCB sont bonnes puisqu'il a notamment travaillé sur les dossiers Semedo et Todibo cet été, a pris sa mission à bras le corps et a rapidement demandé à rencontrer les dirigeants du Barça afin de parler du nouveau bail de son poulain.

Alors que le Barça disposerait d'une clause où il aurait le droit de prolonger unilatéralement le contrat de Fati jusqu'en 2024, Jorge Mendes voudrait retravailler sur certains points de son contrat. La durée du bail ne lui poserait pas problème. En revanche, il souhaiterait que son protégé touche un salaire équivalent à ceux des autres internationaux espagnols de l'équipe qui figurent dans le deuxième groupe des joueurs barcelonais dans l'échelle des salaires. Toutefois, le Barça doit composer avec la situation particulière liée à la crise sanitaire et économique et donc ajuster ses salaires, comme le club l'a fait avec Piqué et les trois autres éléments prolongés cette semaine. Prêt à écrire le présent et le futur avec Ansu Fati, le Barça va devoir trouver les arguments pour vite le blinder et assurer ses arrières, surtout si Lionel Messi part libre en juin 2021.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires