OM : Daniel Wass, le chaînon manquant de Jorge Sampaoli

Auteur d'un mercato estival démentiel, l'Olympique de Marseille se donne les moyens de répondre aux ambitions affichées pour la saison 2021-2022. Avec plusieurs postes à renforcer pour l'exercice à venir, Pablo Longoria s'active ainsi sur tous les fronts afin d'étoffer l'effectif olympien. Un recrutement ayant forcément de quoi faire saliver les supporters marseillais, qui plus est depuis l'annonce d'un retour imminent de Pol Lirola et de l'arrivée inattendue d'un certain Daniel Wass. Joueur polyvalent pouvant dépanner sur plusieurs lignes, l'international danois, de retour d'un Euro abouti, devrait donc, d'ici quelques heures, poser ses valises dans la citée phocéenne. Une recrue décisive pour l'animation collective souhaitée par Jorge Sampaoli ?

Daniel Wass sous le maillot de Valence
Daniel Wass sous le maillot de Valence ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'Olympique de Marseille est inarrêtable lors de ce mercato estival. Après avoir déjà enregistré l'arrivée de huit renforts (Gerson, Konrad de la Fuente, Cengiz Ünder, Luan Peres, Mattéo Guendouzi, William Saliba, Pau Lopez, sans oublier le transfert définitif de Leonardo Balerdi), Pablo Longoria continue de travailler en coulisse pour permettre au dernier cinquième du championnat de France de retrouver les sommets de la Ligue 1. Une activité notable sur le marché des transferts qui n'empêche pas de laisser planer quelques interrogations.

Sans parler de l'avenir incertain de Boubacar Kamara et Nemanja Radonjic en cité phocéenne, les départs combinés d'Hiroki Sakai et Yūto Nagatomo au début de l'été amenuisent les couloirs marseillais. Pire encore, Jordan Amavi est désormais le seul latéral de l'effectif olympien. En réaction à cette problématique naissante, l'OM se devait de réagir. Ainsi, outre le retour imminent de l'arrière droit Pol Lirola en provenance de la Fiorentina, Daniel Wass (32 ans, Valence) serait lui aussi sur le point d'atterrir sur la Canebière. Une recrue d'envergure dotée d'une polyvalence impressionnante qui pourrait permettre à Jorge Sampaoli de s'offrir, dans les prochains mois, plusieurs alternatives tactiques.

Daniel Wass, l'homme à tout faire

Sous contrat jusqu'en juin 2022 avec Valence, Daniel Wass devrait coûter entre 2 et 3 M€ à l'OM selon les informations du quotidien L'Équipe. Un transfert à moindre coût dans un contexte économique olympien délicat mais surtout l'apport d'un profil aux allures de véritable couteau suisse. Peu importe où l'international danois est passé au cours de sa carrière, il a su montrer son efficacité à différents postes. Principalement positionné latéral droit lors de ces trois dernières saisons à Valence (71 matches), le natif de Gladsaxe a également joué plus haut dans un rôle de milieu droit (22 matches), ainsi que dans l'entrejeu (27 matches). L'exemple le plus fort reste ce mois de d'avril 2021 au cours duquel il a occupé le poste de milieu droit (J29 contre Cadiz) puis de latéral droit (J32 contre Alavés) avant d'officier en tant que milieu relayeur contre le Barça (J33). Avec un bilan de 8 buts et 14 passes décisives en 131 matches, il reste d'ailleurs l'un des rares joueurs ayant fait l'unanimité chez les Blanquineros, malgré un contexte régulièrement tendu et crispant au sein du club.

Bien connu de Pablo Longoria, directeur sportif valencian de février 2018 à décembre 2019, l'ancien du Celta Vigo (14 buts, 20 passes décisives en 136 matches) est un joueur précieux. Capable d'apporter aussi bien sur le plan défensif qu'offensif, Daniel Wass a tout simplement occupé toutes les places possibles sur un terrain de football au cours de sa carrière. Excepté le rôle de gardien de but ou de défenseur central, comme en témoigne l'infographie ci-dessous, le Danois peut également se targuer d'une réelle expérience au poste de latéral gauche lors de son passage à Évian (aujourd'hui appelé Thonon Évian Grand Genève FC) entre 2011 et 2015. Auteur de 40 matches dans le couloir gauche avec le club haut-savoyard, cette polyvalence laissera sans aucun doute une marge de manœuvre bénéfique pour Jorge Sampaoli.

Daniel Wass est donc la parfaite définition du profil polyvalent, mais sa panoplie technique mérite également d'être mise en exergue. Joueur élégant, doté d'une belle vision tactique, son intelligence de jeu lui permet notamment de casser des lignes par la passe. Capable par ailleurs d'envoyer des centres précis dans la surface, son pied droit reste un danger permanent aux abords de la surface. Et si l'Olympique de Marseille dispose d'un tireur attitré pour les coups de pieds arrêtés avec Dimitri Payet, l'arrivée du joueur de Valence pourrait donner une alternative supplémentaire sur ces phases de jeu. Les gardiens de Ligue 1 devront rester sur leurs gardes face à celui que Christophe Jallet comparait à un «mini-Juninho» lorsqu'il jouait à l'ETG.

Un profil expérimenté

Révélé lors de son passage à Évian (27 buts et 13 passes décisives en 147 matches), le Scandinave connaît parfaitement le championnat de France. Un passage réussi en Savoie qui lui permet d'arriver avec quelques certitudes concernant l'esprit tactique proposé par les clubs français. Une autre qualité sur laquelle pourra donc compter l'entraîneur argentin. Habitué à évoluer dans différents styles de jeu que ce soit en Liga ou avec le Danemark, le joueur valencian devrait ainsi voir son temps d'adaptation écourté. D'autant plus qu'à 32 ans, le Danois dispose d'une belle expérience au niveau international (35 sélections). À l'aune du recrutement olympien et l'arrivée de nombreux jeunes joueurs (Konrad de la Fuente, William Saliba, Luis Henrique), Daniel Wass devrait donc s'avérer indispensable sur et en dehors des terrains. Un nouveau renfort de poids à venir pour les Ciel-et-Blanc.

Plus d'infos

Commentaires