OM-OL : le coup de pression de Juninho sur l'arbitrage

L'Olympique Lyonnais a perdu deux points précieux dans la course au titre face à l'OM. Un résultat nul (1-1) qui n'arrange pas les affaires rhodaniennes. Quelques minutes après la rencontre, le directeur sportif de l'OL s'en est pris ouvertement au corps arbitral.

Juninho en pleine conférence de presse
Juninho en pleine conférence de presse ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le mano à mano se poursuit dans le peloton de tête de la Ligue 1. Samedi, le Paris Saint-Germain mettait la pression à ses concurrents pour le titre en raflant la mise aisément face à Dijon (4-0). Ce dimanche, le LOSC perdait deux précieux points au stade Pierre-Mauroy face à Strasbourg (1-1). L'Olympique Lyonnais pouvait donc sauter sur l'occasion en cas de victoire ce soir face à l'Olympique de Marseille.

Malheureusement, les hommes de Rudi Garcia ont été tenus en échec (1-1) par de valeureux marseillais. Une rencontre qui a été marquée notamment par la décision de l'arbitre monsieur Millot d'accorder un penalty à l'OM pour une faute de main de Lucas Paqueta dans la surface suite à une volée de Pape Gueye. Paqueta qui recevra après l'heure de jeu un deuxième carton jaune synonyme d'expulsion (71e).

Juninho tape du poing sur la table

Avec ce match nul, l'OL perd deux points cruciaux dans la course au titre et compte désormais trois longueurs de retard sur le LOSC au classement. Il n'en fallait pas plus pour provoquer le courroux du directeur sportif rhodanien Juninho. Au micro de Canal Plus, le principal protagoniste a fustigé l'attitude de Benoît Millot. Le dirigeant lyonnais estime que les décisions de l'arbitre ont contrecarré les plans de son équipe ce soir.

« Quand j'étais joueur je me disais que je ne devais rien dire sur l'arbitrage. Mais là en tant que directeur sportif c'est différent. Contre Nîmes y'a un penalty pour nous on fait match nul. Contre l'OM à l'aller le but d'Houssem refusé, contre Metz but refusé aussi. Ce soir, ça touche la main de Paqueta mais ça touche le ventre avant, tu ne peux pas mettre de carton. Il y a beaucoup de doutes. Il y a la main de Nagatomo on a vu aussi. C'est l'arbitre qui décide de la rencontre. Il a beaucoup souri, il a dû s'amuser un peu. L'OM a fait un bon match, les premières minutes étaient bien, après on a baissé de rythme, on a laissé Marseille remporter la bataille du milieu. Après à partir du moment où Paqueta a pris le rouge c'était difficile de jouer. Les joueurs ont fait beaucoup d'efforts physiques. On part avec un point, mais je répète ce n'est pas la première fois que l'arbitrage est contre nous. On est déçus surtout à cause de l'arbitrage, » peste ainsi Juninho. Discours similaire pour Rudi Garcia qui évoque une certaine interprétation du règlement. « On a été victime de faits de jeu. Le premier jaune l’envoie au vestiaire. J’espérais qu’on gagne à dix. Je retiens qu’à priori il y avait une règle quand le ballon touchait le corps et ensuite la main, il n’y avait pas penalty. Je regrette le jaune car il nous fait finir à dix. Je pense que c'est d’abord notre faute. Je pense qu’on est un peu le parent pauvre du VAR. » Des propos qui ne devraient pas passer inaperçus dans le microcosme de notre Ligue 1...

Plus d'infos

Commentaires