Romelu Lukaku fait trembler l'Inter, Chelsea et la Belgique !

Par Dahbia Hattabi
4 min.
Romelu Lukaku fait trembler l'Inter, Chelsea et la Belgique ! @Maxppp

De retour à l'infirmerie, Romelu Lukaku inquiète l'Inter Milan et la Belgique. Mais pas seulement. L'attaquant donne aussi des maux de tête à Chelsea, qui veut toujours le vendre.

La suite après cette publicité

Romelu Lukaku a le blues. Après une saison compliquée à Chelsea où Thomas Tuchel l'a relégué au second plan, le Belge a tout fait pour retourner à l'Inter Milan. Et il y est parvenu puisqu'il a été prêté aux Nerazzurri, qui ont dû régler une indemnité de 10 M€ (hors bonus), pour la saison 2022-23. De retour dans un club cher à son coeur, le Diable Rouge était prêt à en découdre. Buteur dès son premier match face à Lecce le 13 août (victoire 2-1), Big Rom avait enchaîné ensuite face à la Spezia (20 août) et la Lazio (26 août). Mais il n'avait pas marqué cette fois-ci.

Toutefois, il s'agissait de sa dernière apparition avant un bon moment. Deux mois plus tard, le 26 octobre, Lukaku a retrouvé les terrains et le chemin des filets (1 but, 8 minutes jouées) face au Viktoria Plzen en Ligue des Champions. Car entre temps, il a pris ses quartiers à l'infirmerie puisqu'il souffrait d'une blessure à l'ischio. Mais le Belge a tout fait pour revenir au plus vite, lui qui voulait aider l'Inter et être prêt pour le Mondial. Son retour sur le pré fin octobre a donc été une bonne nouvelle pour les Lombards, qui ont pu compter sur lui face à Plzen et la Sampdoria (29 octobre, 23 minutes jouées).

À lire Premier League : pour la première d’Enzo Fernandez, Chelsea bute sur Fulham

L'Inter et la Belgique s'inquiètent

Mais Simone Inzaghi va devoir faire sans lui face au Bayern Munich ce soir. Le Belge, victime d'une élongation, a rechuté. La presse italienne est d'ailleurs pessimiste le concernant. "Pogba et Lukaku reviennent en 2023", titre la Gazzetta dello Sport ce mardi. De son côté, le Corriere dello Sport, un poil plus optimiste, a parlé d'une « course contre la montre » pour que le joueur retrouve l'Inter. C'était aussi l'objectif de son entraîneur qui espérait pouvoir l'utiliser avant le Mondial. Mais a priori, il n'en sera rien.

La suite après cette publicité

Il ne devrait pas évoluer avec son club avant 2023, lui qui manquera donc les rencontres face à la Juventus, Bologne et l'Atalanta. La Gazzetta dello Sport révèle d'ailleurs «le plan de Lukaku : viser la Coupe du monde et partir plus tôt en Belgique La publication au papier rose précise que d'autres vérifications devraient être faites la semaines prochaine. De son côté, La Dernière Heure n'imagine pas du tout Big Rom évoluer avec les Lombards avant 2023.« Lukaku vise Belgique – Maroc. Nouvelle rechute, il va se faire soigner en Belgique jusqu’au Mondial», explique le média belge ce mardi. La DH en a dit plus à son sujet par la suite.

Chelsea n'est pas content

«Victime d’une nouvelle rechute lors du match de l’Inter contre la Sampdoria samedi, Romelu Lukaku (29 ans) entame une course contre la montre pour pouvoir jouer à la Coupe du monde. Il semble exclu qu’il puisse être prêt pour le premier match, contre le Canada, du 23 novembre. Par contre, l’objectif est Belgique – Maroc du dimanche, 27 novembre ou éventuellement Belgique - Croatie du 1er décembre». Lukaku, qui va donc être pris en main par la staff médical des Diables Rouges, va tout faire pour être dans les temps. Mais sa blessure est quoi qu'il arrive une mauvaise nouvelle pour son pays, l'Inter et...Chelsea. En effet, les pensionnaires de Stamford Brigde comptaient sur son prêt à l'Inter pour le vendre définitivement.

La suite après cette publicité

Ils espèrent toujours pouvoir s'en séparer assure le London Evening Standard. Les Blues prient pour qu'il fasse une bonne Coupe du monde, histoire que sa valeur puisse augmenter et qu'ils puissent récupérer de l'argent. Alors ce ne sera certainement pas 113 millions d'euros, la somme que Chelsea a payé pour le rapatrier; mais les Anglais espèrent limiter la casse. Ils sont donc ouverts à un départ définitif, que ce soit à l'Inter ou ailleurs. Le LES explique que les dirigeants londoniens cherchent des acheteurs. Mais son état de forme n'est pas vraiment rassurant. Sous contrat jusqu'en 2026, Big Rom inquiète tout le monde, de Milan à Londres, en passant par la Belgique.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité