FC Barcelone : Valladolid crie au scandale !

Si le FC Barcelone jubile après sa victoire in extremis sur Valladolid (1-0), leurs adversaires l'ont mauvaise. Explications.

Les joueurs de Valladolid n'ont pas compris les décisions de l'arbitre
Les joueurs de Valladolid n'ont pas compris les décisions de l'arbitre ©Maxppp

Seizième du classement de Liga et embarqué dans une lutte effrénée pour son maintien, le Real Valladolid pensait faire une excellente affaire hier soir au Camp Nou. Opposé au FC Barcelone, l’ancien club d’Hatem Ben Arfa tenait le point du match nul jusqu’au but d’Ousmane Dembélé en toute fin de match. Une réalisation célébrée comme il se doit par des Culés revenus à un petit point de l’Atlético de Madrid. Mais pour le club de Castille-et-León, c’est un scandale.

La suite après cette publicité

La raison ? Deux faits de jeu font énormément jaser. À l’heure de jeu, Jordi Alba est soupçonné d’avoir fait une main dans sa surface. Les images sont accablantes pour le latéral culé, mais l’arbitrage vidéo décide de ne pas le sanctionner. Vingt minutes plus tard, l’arbitre n’hésitera, en revanche, pas une seconde pour expulser Oscar Plano pour une faute sur Ousmane Dembélé. Et au vu des images, le carton rouge reçu par l’attaquant espagnol est assez sévère.

Même le maire de Valladolid a été scandalisé

Alors forcément, l’entraîneur de Valladolid, Sergio Gonzalez, n’a pas apprécié. « L’expulsion d’Oscar Plano nous a fait mal. Je dois rester mesuré dans mes propos parce que ce qu’il s’est passé est difficile à digérer. Il n’y a pas que le Barça qui a un enjeu, nous aussi. Nous méritons le même traitement. J’aurais aimé voir ce qu’il se serait passé si l’action de l’expulsion avait concerné le camp adverse », a-t-il déclaré en conférence de presse, avant de poursuivre.

« Je ne veux pas me chauffer. Je respecte les arbitres, mais chaque décision doit être réfléchie. Si c’est le cas, tant mieux, mais ils auraient dû aller voir l’écran de la VAR parce que la main (de Jordi Alba) est très claire. Le ballon lui touche la main, il y a penalty. L’arbitre a reconnu qu’il y avait main, mais m’a dit que la main n’était pas levée. Or, le règlement ne dit rien sur la hauteur d’une main. Soit vous êtes enceinte, soit vous ne l’êtes pas. Eh bien avec les mains c’est pareil : il y a main ou non. »

Un coup de gueule qui ne s’est pas arrêté là puisque même le maire de Valladolid, Oscar Puente, y est allé de son commentaire acerbe. « Le vol est manifeste. C’est une honte inacceptable », a-t-il tweeté, suite à la main d’Alba non sifflée, avant d’enchaîner, sur le ton de l’ironie. « Je crois que l’arbitre doit aller dans le vestiaire du Barça et les gronder. Ils ont failli ne pas gagner. Ils n’ont pas été à la hauteur de son gros travail (de l’arbitre). Il a été bien meilleur qu’eux ». Habitués à râler sur les faveurs arbitrales accordées au Real Madrid, les Catalans se sont faits cette fois plus discrets à ce sujet.

Plus d'infos

Commentaires