Indice UEFA : le PSG sauve la France

La France vit des heures difficiles en Coupe d'Europe. Et il n'y a plus guère que le PSG pour faire illusion. Le club parisien est le dernier survivant français en ce début d'année 2021. Et une fois encore, la France s'en remet à son champion de France pour sauver ce qui peut encore l'être depuis l'élimination du LOSC en Ligue Europa...

Les joueurs du PSG félicitent Kylian Mbappé lors du match contre le Barça
Les joueurs du PSG félicitent Kylian Mbappé lors du match contre le Barça ©Maxppp
La suite après cette publicité

La victoire étincelante du PSG sur la pelouse du Camp Nou 4-1 est l'une des rares éclaircies de la France en Coupe d'Europe cette saison. Et dire qu'il y a six mois, l'OL et le PSG se qualifiaient en 1/2 finale de la Ligue des Champions. Mais aujourd'hui tout est différent puisque Paris est le dernier survivant français en Coupe d'Europe. Une situation bien évidemment catastrophique mais relativement inédite à ce stade de la compétition ces dernières saisons. Il faut dire que le LOSC a mordu la poussière en Ligue Europa en perdant ses deux matches sur le même score (2-1) face à une équipe de l'Ajax rompue aux joutes européennes.

Une fois encore, la France, qui est toujours devancée sur la saison en cours par l'Écosse et les Pays-Bas, va devoir compter sur son champion de Ligue 1, en titre en ballottage ultra favorable après sa large victoire 4-1 à Barcelone, pour espérer récupérer quelques précieux points à l'indice UEFA. Car si les clubs français ne regardent plus vers le haut (l'Allemagne et l'Italie encore à portée il y a peu sont désormais intouchables), il faut désormais jeter un coup d'œil dans le rétroviseur.

Le Portugal est à l'affût et prêt à subtiliser la cinquième place à la France

Le Portugal, éternel rival pour la cinquième place au classement de l'indice (strapontin qui sera important dès 2023 et qui servira de base de calcul pour le nouveau format de la C1), est à l'affût, mais ne compte comme la France, plus qu'un seul représentant, le FC Porto, après l'élimination du Benfica face à Arsenal ce jeudi. Et si l'écart est encore large sur le classement sur cinq ans (55.248 contre 47.949 actuellement soit 7.299 points), il va drastiquement se réduire les deux prochaines saisons (-8.167 points lorsque les saisons 2016-17 et 2017-18 seront effacées).

Des chiffres inquiétants qui ne laissent guère le choix au PSG de sauver une fois encore les meubles en Coupe d'Europe. Autant dire qu'un retour de l'OL et de l'AS Monaco, deux formations habituées aux joutes européennes et aux longs parcours, est plus que souhaitable pour le futur de l'indice UEFA de la France...

Classement des nations au coefficient UEFA pour la saison 2020/21 (entre parenthèses, le nombre de clubs restants en compétition et le nombre de clubs qualifiés cette saison pour les compétitions européennes) arrêté au 26/02/21 :

-1. Angleterre 16.928 (6/7)

-2. Espagne 15.500 (6/7)

-3. Italie 14.285 (5/7)

-4. Allemagne 14.214 (5/7)

-5. Portugal 9.000 (1/5)

-6. Ecosse 8.250 (1/4)

-7. Pays-Bas 8.000 (1/5)

-8. France 7.083 (1/6)

-9. Israël 7.000 (0/4)

-10. Ukraine 6.800 (2/5)

Classement des nations au coefficient UEFA sur les cinq dernières saisons (entre 2016 et 2021) :

-1. Espagne 93.855

-2. Angleterre 93.140

-3. Italie 73.438

-4. Allemagne 72.570

-5. France 55.248

-6. Portugal 47.949

-7. Russie 38.382

-8. Pays-Bas 38.000

-9. Belgique 36.500

-10. Autriche 35.825

Plus d'infos

Commentaires