Nice : les poignantes confessions de Yoan Cardinale sur sa dépression

Yoan Cardinale pendant un match de l'OGC Nice en 2018
Yoan Cardinale pendant un match de l'OGC Nice en 2018 ©Maxppp

Tout peut aller très vite dans le football. Alors qu'il était gardien numéro 1 à l'OGC Nice, son club formateur, Yoan Cardinale a vu sa carrière basculer en octobre 2017, Walter Benitez lui passant devant dans la hiérarchie pour ne plus jamais rechanger. Une période très compliquée pour le portier français, qui a accepté de la détailler au micro de Téléfoot. Et les mots du gardien aujourd'hui âgé de 26 ans sont très forts : «j'ai fait une petite dépression, tout en leur cachant, mais ma mère le savait, le sentait et ils ont toujours été là pour moi et heureusement d'ailleurs. On se renferme, on reste chez soi, on ne veut voir personne, on s'embrouille avec madame pour rien, mais alors vraiment pour rien. Elle me disait une connerie et tout ce qu'elle me disait, je le prenais mal ou elle voulait faire quelque chose et moi je ne voulais pas. J'avais envie de parler avec personne, de voir personne, je voulais rester qu'avec moi-même.»

Lancé dans sa confession, Yoan Cardinale a ensuite évoqué son retour à l'entraînement avec le sourire. «On n'a pas envie d'arrêter parce que c'est ce qu'on aime mais quand vous venez à l'entraînement et que ça ne se passe pas comme vous voulez, que c'est dur, que vous avez l'impression que tout ce que vous faites ça passe inaperçu, c'est difficile. Un jour, je suis dans la douche, un matin avant l'entraînement, et je n'ai pas envie. Je me dis : "Cardi, pourquoi tu veux aller à l'entraînement, ça ne sert à rien". Et là, je sors de la douche, je clique sur mon téléphone, je vois l'heure et je crois qu'il était 8h16. Et là, je me dis : "Cardi, tu es en train de te plaindre alors que ton père, ça fait 1h30 qu'il est sur un chantier, et ta mère, ça fait 2h30 qu'elle garde deux enfants à la maison. Et toi, tu te plains parce que tu vas jouer au foot ?" Et à partir de là, j'ai commencé à revenir à l'entraînement avec le sourire, j'ai recommencé à prendre du plaisir. J'ai recommencé à être un peu meilleur avec ce déclic», a poursuivi le natif de La Ciotat, sous contrat avec l'OGCN jusqu'en juin 2021.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires