Stade Rennais : Florian Maurice justifie son choix et dévoile les grandes lignes de son ambitieux projet

Homme de l'ombre incontournable de l'Olympique Lyonnais durant des années, Florian Maurice a décidé de prendre son envol cet été afin d'occuper le poste de directeur sportif du Stade Rennais. Ce lundi, il a été présenté à la presse. L'occasion d'en dire plus sur son choix, ses missions et son départ de la cité rhodanienne.

Florian Maurice lors de la conférence de presse de présentation de Jean Lucas à l'OL
Florian Maurice lors de la conférence de presse de présentation de Jean Lucas à l'OL ©Maxppp
La suite après cette publicité

C'est la rentrée ! Ce lundi 22 juin, les joueurs du Stade Rennais ont repris le chemin de l'entraînement après plus de trois mois d'arrêt suite à l'épidémie de coronavirus. Des tests physiques et médicaux étaient organisés à huis clos. En revanche, les journalistes ont pu accéder au centre d'entraînement Henri Guérin pour assister à la première conférence de presse de rentrée de la nouvelle saison. Nicolas Holveck et Julien Stéphan étaient accompagnés de Florian Maurice, nommé directeur sportif de l'écurie bretonne. Responsable du recrutement au sein de l'Olympique Lyonnais durant des années, il a décidé de dire oui au challenge proposé par le SRFC. Ce qui a forcément fait réagir du côté de Lyon, où il a réalisé quelques jolis coups sur le mercato avec les arrivées de Tanguy Ndombélé ou encore Ferland Mendy lors des dernières saisons. Mais l'an dernier, il a perdu peu à peu de l'influence suite à l'arrivée de Juninho au poste de directeur sportif.

Maurice revient sur son départ de l'OL

Un poste qu'il occupe désormais à Rennes. «Je quitte un grand club dans lequel j'ai vécu un certain nombre d'années importantes et fastidieuses. Mais je découvre un nouveau club avec l'ambition qu'il devienne un futur grand club. Ma décision était mûrement réfléchie. Je suis content d'être parmi vous pour donner le meilleur de moi-même et avoir les résultats que le club mérite (...) Je pense que pour moi il était important d'avoir une visibilité globale sur le projet de Rennes. J'ai été séduit. Je venais souvent au Roazhon Park ces dernières années pour voir cette équipe jouer. C'est un club en développement permanent. Je corresponds parfaitement aux valeurs du club, de travail et d'humilité (...). Je pense avoir fait ce que j'avais à faire à Lyon».

Mais aurait-il pu rester avec un poste plus important ? «La question ne s'est pas posée à Lyon. Je suis très content d'être à Rennes». Ensuite, il a été invité à répondre aux nombreux tacles envoyés par son ancien président Jean-Michel Aulas, très amer après son départ. «Je ne vais pas commenter les propos de mon ancien président. J'ai travaillé avec lui pendant des années en tant que joueur puis en tant que responsable de la cellule de recrutement.» Maurice n'est pas venu tout seul en Bretagne puisqu'il est venu avec Jérôme Bonnissel, qui prend en charge la cellule de recrutement. «Oui, j'aurais pu venir tout seul. Jérôme vient s'inscrire dans le projet avec la cellule de recrutement pour apporter de l'expertise et de l'expérience.»

Aider Rennes à progresser

Des qualités que Florian Maurice possède également, lui qui veut aider le SRFC a aller encore plus haut. «Ma définition de poste est basée sur quatre grands objectifs. En premier lieu, contribuer au fait que Rennes continue à avoir des résultats. Le président le disait, jouer la coupe d'Europe chaque année. Etre aux côtés de Julien (Stéphan) le plus souvent possible, lui apporter un regard extérieur. Nous voulons avoir une politique de recrutement ambitieux en fonction du budget du club. Ensuite, j'attache beaucoup d'importance au centre de formation. Ça faisait partie de mes prérogatives à Lyon et ce sera aussi le cas ici pour permettre à ces joueurs-là de pouvoir jouer en équipe première. C'est important». Habitué à négocier pour l'OL, il va devoir changer sa façon de travailler.

«L'idée est de continuer à faire grandir le club en s'appuyant sur ce qui a été bien fait les années précédentes. On l'a dit jouer la coupe d'Europe toutes les saisons, même si c'est aussi l'objectif de plusieurs équipes du championnat. On veut continuer à faire grandir le club. L'image du Stade Rennais est une belle image en France et en Europe. Quand on contacte un joueur étranger ou français, il connaît le parcours du club ces dernières saisons. Il y a aussi l'aspect Ligue des Champions qui est très important. C'est un pouvoir d'attraction important pour un club (...) L'entraîneur va permettre aux joueurs de progresser et atteindre le niveau Champions League. C'est le bâtisseur. Sans un coach comme Julien Stéphan, passé par la formation et avec des résultats, ce n'est pas possible. Je vais travailler main dans la main avec lui ». Après avoir tourné la page OL, Florian Maurice va pouvoir se concentrer sur sa mission et aider Rennes à rêver plus grand.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires