OL : les dessous du mercato animé de Moussa Dembélé

En fin de contrat en juin 2023, Moussa Dembélé arrive à un tournant de son aventure à l'Olympique Lyonnais. Approché par de nombreuses écuries, le Français prend le temps de la réflexion et étudie toutes les possibilités alors que son club lui a récemment mis la pression.

Moussa Dembélé a climatisé le Vélodrome
Moussa Dembélé a climatisé le Vélodrome ©Maxppp
La suite après cette publicité

Cet été, l'Olympique Lyonnais a réussi un incroyable tour de force en rapatriant Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso, pourtant tous les deux libres. Une initiative saluée par les supporters lyonnais et les médias français. Ravis après ces signatures importantes, les dirigeants rhodaniens se trouvent dans la position inverse avec plusieurs joueurs sous contrat jusqu'en juin 2023. Si on peut comprendre que les Rhodaniens veulent un retour sur investissement et obtenir des liquidités avant la fin du mercato, on peut aussi entendre le fait que les joueurs souhaitent être maîtres de leur destin.

L'OL a mis la pression aux joueurs libres en 2023

Malgré cela, les pensionnaires du Groupama Stadium, par la voix de Bruno Cheyrou (responsable du recrutement), ont décidé de mettre un gros coup de pression à tous les éléments libres dans un an. «Dans ce cas-là, c'est soit ils prolongent, soit ils partent. En tant que club, on est en droit de demander à ce qu'ils s'engagent sur le moyen terme avec nous car on est au début d'un projet sur plusieurs années. On ne veut pas faire un "one-shot", un coup la Ligue des champions et ensuite plus rien. On souhaite rester le plus haut possible le plus longtemps possible. Nous devons pouvoir avoir des joueurs pleinement impliqués dans le projet, or, avec un an de contrat, c'est plus difficile d'imaginer que les gars soient impliqués».

Comme Houssem Aouar, Rayan Cherki, Jérôme Boateng et Damien Da Silva, Moussa Dembélé (26 ans), libre en 2023, a été visé par cette sortie de Cheyrou. Arrivé en 2018 chez les Gones après des expériences réussies à Fulham et au Celtic, le Français a répondu aux attentes en marquant un paquet de buts chaque saison. Envoyé en prêt six mois à l'Atlético de Madrid en 2021, il a repris la tête de l'attaque lyonnaise l'an dernier, terminant la saison avec le brassard de capitaine et le titre de meilleur buteur de la saison à Lyon. Mais avec le retour de Lacazette, qui a avoué qu'il ne verrait pas de problème à jouer avec lui, l'ancien Titi a été relégué au second plan.

Dembélé affole l'Europe

Il a même évolué avec les jeunes ou les "lofteurs" durant la pré-saison. Malgré cela, l'attaquant continue de rester professionnel, concentré et motivé à défendre les couleurs lyonnaises, nous a-t-on fait savoir au sein du club. En coulisses, son avenir est toujours au cœur des débats. Selon nos informations, plusieurs écuries ont approché Moussa Dembélé cet été. En Turquie, sa cote est élevée. Fenerbahçe est intéressé pour le recruter l'année prochaine, une fois qu'il sera libre comme l'OL l'a fait avec Tolisso et Lacazette. D'après la presse turque, les Stambouliotes lui ont offert un salaire de 5 millions d'euros par an. Galatasaray, qui a recruté Léo Dubois cet été, est aussi séduit par Dembélé. Ce dernier est d'ailleurs la priorité pour remplacer Bafétimbi Gomis (libre en 2023) la saison prochaine.

En Allemagne, le Borussia Dortmund a tâté le terrain cet été avant de finalement opter pour Sébastien Haller. Ce dernier, qui a une tumeur aux testicules, a été récemment remplacé par Anthony Modeste, plus abordable financièrement. Le nom de Moussa Dembélé circule également en Espagne, où plusieurs clubs veulent le récupérer gratuitement. C'est le cas de l'Atlético, où le Français a laissé un bon souvenir notamment au sein du vestiaire. Comme expliqué sur notre site, Villarreal a tenté sa chance. Mais le joueur a refusé les avances espagnoles.

Le Français étudie l'offre de prolongation de l'OL

En Italie, il était dans la short-list de la Juventus. Mais la Vieille Dame a préféré opter pour une option moins coûteuse en misant sur Memphis Depay, dont le départ devrait être facilité par le Barça. Mais les Bianconeri, qui aiment récupérer des joueurs libres, ont déjà noué des contacts pour l'an prochain. D'autres écuries italiennes y pensent aussi. Enfin, c'est surtout en Angleterre, pays où Moussa Dembélé a été formé, que sa cote est au plus haut. Fulham, Wolverhampton, Nottingham Forest et West Ham se sont renseignés sans que le joueur ne donne de suite favorable. Everton, dernier club à s'y être intéressé, s'est lui aussi frotté au refus de l'attaquant lyonnais. L'idée du Français n'a jamais été de partir pour partir. Il veut un projet qui lui convienne à la fois sportivement et financièrement.

Toutefois, il faut préciser que les motivations du joueurs n'ont jamais été qu'économiques puisqu'en janvier dernier il avait refusé une proposition d'un club saoudien qui lui offrait un salaire en or de 11 M€ nets par an. Cet été, le joueur reste sur la même ligne de conduite. Comme indiqué sur notre site depuis plusieurs semaines, le plan est, pour le moment, de rester à Lyon cette saison. Mais poursuivre l'aventure plus longtemps avec les Gones n'est pas exclu. L'OL lui a fait une proposition de prolongation de contrat. Le joueur a fait savoir qu'il étudiait sérieusement cette offre mais qu'il se donnerait le temps nécessaire afin de voir comment les choses vont se passer après avoir connu quatre entraîneurs en quatre saisons à Lyon. Il veut aussi savoir comment il sera utilisé pour prendre la meilleure décision possible en ce qui concerne une possible prolongation. La balle est donc dans le camp d'un Dembélé en position de force.

Plus d'infos

Commentaires