Affaire Mediapro : les présidents de Ligue 1 en appellent à Emmanuel Macron

Alors que Mediapro refuse de payer ce qu'il doit à la LFP, le football français est en alerte. Les dirigeants des écuries de Ligue 1 ont même fait appel à Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron et Jacques-Henri Eyraud lors d'OM-Dijon
Emmanuel Macron et Jacques-Henri Eyraud lors d'OM-Dijon ©Maxppp

C'est une affaire très grave qui agite le football français en ce moment. En effet, Mediapro, qui a raflé les droits télévisuels de la Ligue 1 et de la Ligue 2 (2020 à 2024), a décidé d'arrêter ses paiements et de suspendre notamment le dernier versement attendu le 5 octobre, de l'ordre de 172 M€. Dans son édition de cette semaine, Le Canard Enchaîné dévoile les dessous de tout cela. Le 29 septembre, alors que Vincent Labrune avait été élu quelques semaines auparavant à la tête de la LFP (10 septembre), Mediapro négociait discrètement une procédure de médiation auprès du tribunal de commerce de Nanterre. Jaume Roures, le patron du groupe sino-espagnol, voulait renégocier à la baisse le faramineux contrat signé avec l'instance française.

La suite après cette publicité

Toutefois, le nouveau patron de la Ligue, Vincent Labrune, avait répondu : « je suis surpris sur la forme et inquiet sur le fond. Sur la forme, le timing de cette annonce est pour le moins surprenant, quand on sait qu'elle intervient seulement quelques semaines après le paiement d'une première échéance. (…) A minima, on dira que cela entache la relation de confiance ». Mais on apprend une tout autre chose dans l'hebdomadaire.

Macron doit faire pression sur Xi Jinping

En effet, mis devant le fait accompli, l'ex-président de l'Olympique de Marseille a signé un papier acceptant la médiation dite ad hoc, afin de geler la dette, et pire encore, de garder le secret. Le médiateur dispose de trois mois renouvelables afin de proposer une solution aux deux parties et le Palmipède explique que bien souvent c'est un rééchelonnement de la dette qui est proposé. Mais ça ne s'arrête pas là.

Les présidents de Ligue 1 ont décidé d'aller chercher au plus haut. Nos chers dirigeants ont demandé directement à Emmanuel Macron de faire pression sur Xi Jinping, l'actuel président de la République populaire de Chine. Le but ? Que ce dernier fasse à son tour pression sur les investisseurs chinois de la holding Orient Hondai Capital, qui contrôle Mediapro. Cette histoire est encore très loin d'être terminée.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires