Super League : l'Etat français veut encourager l'UEFA à sanctionner les frondeurs

Le logo de l'UEFA
Le logo de l'UEFA ©Maxppp
La suite après cette publicité

Dimanche, alors que l'officialisation de la création de la Super League n'était pas encore tombée, l'Elysée déclarait que « l'État français appuiera toutes les démarches de la LFP, de la FFF, l’UEFA, et de la FIFA pour protéger l’intégrité des compétitions fédérales qu’elles soient nationales ou européennes ». Quelques heures après le lancement de cette désormais célèbre ligue fermée, l'Elysée a apporté plus de précision auprès du Parisien.

L'État français, qui appelle à agir rapidement pour s'opposer à cette Super League, se demande « s’il n’est pas nécessaire de modifier le droit européen pour essayer de conforter l’UEFA dans les mesures qu’elle pourrait prendre ». Le quotidien ajoute ensuite qu'une directive européenne, rappelant l'exception sportive pour permettre à l'UEFA de sanctionner, pourrait ainsi voir le jour. Le message est en tout cas clair : les hautes sphères de l'État sont prêtes à tout pour prendre des sanctions contre les frondeurs.

Commentaires