Équipe de France : Didier Deschamps risque de sacrifier une star !

Par Max Franco Sanchez
1 min.
Didier Deschamps en conférence de presse  @Maxppp

Le sélectionneur pourrait bien laisser un de ses tauliers sur le banc de touche pour la suite de cet Euro 2024. Explications.

Comment juger ce début d’Euro pour les Bleus ? Sur le plan comptable, les joueurs tricolores ont fait le boulot, avec quatre points en deux rencontres et une qualification pour les huitièmes pratiquement scellée. Les troupes de Deschamps ne dépendent que d’elles-mêmes et pourraient même se qualifier en cas de défaite contre la Pologne en fonction du résultat de l’autre match.

La suite après cette publicité

Vous l’aurez compris, il faudrait un scénario catastrophe pour que la France prenne la porte dès cette phase de poules. Pourtant, certains observateurs et supporters des Bleus sont un peu inquiets par le contenu proposé par l’équipe. Si la défense est solide et que le milieu tourne bien, notamment grâce à un Kanté en feu, c’est un peu plus compliqué devant.

À lire Sondage : vous ne voulez plus de Kylian Mbappé en tant que capitaine des Bleus

Un tour sur le banc ?

Parmi les joueurs pointés du doigt, on retrouve Ousmane Dembélé. Sur les deux premiers matchs des Bleus dans cette compétition, le Parisien a eu énormément de mal à faire des différences. Comme l’indique le quotidien L’Equipe, le staff attend de lui qu’il soit tranchant dans les derniers mètres, avec du un contre un, des dribbles, et des passes décisives. Force est de constater que, comme les fans de l’EDF, Deschamps et ses adjoints restent sur leur faim.

La suite après cette publicité

Toujours selon le journal, le staff technique des Bleus envisage de lui trouver une alternative dans le onze titulaire et donc de le laisser sur le banc dès le duel contre la Pologne mardi. Ce qui ouvrirait les portes du onze titulaire à d’autres joueurs comme Bradley Barcola, Kingsley Coman (incertain) ou Randal Kolo Muani. Un possible coup dur pour Dembélé qui avait, enfin, trouvé de la régularité cette saison à Paris.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité