Puma poursuit sa croissance malgré la pandémie mondiale

Neymar avec sa paire de Puma Future Z
Neymar avec sa paire de Puma Future Z ©Maxppp

La pandémie mondiale affecte le secteur économique et les géants de l'industrie du sport n'y échappent pas. Ces firmes doivent s'adapter à la situation et revoir certaines stratégies comme nous vous l'avions expliqué avec le cas de Nike dans le secteur du football. Tout comme la marque à la virgule, Puma a été touché par la crise mais s'en est plutôt bien sorti.

La suite après cette publicité

Les ventes et le profit de Puma ont augmenté au 4ème trimestre de l'année 2020. Malgré toutes les mesures de verrouillage au niveau des frontières liées à la Covid-19, la marque allemande voit son chiffre d'affaires et sa rentabilité en nette croissance. Sur les trois derniers mois de l'année, le chiffre d'affaires de la marque au félin a augmenté de 9,1% par rapport au 4ème trimestre de l'année 2019, soit une augmentation de 1,520 millions d'euros en prenant en compte les changements au niveau du taux de change par rapport à l'an dernier.

« Je suis très heureux que nous ayons réussi à terminer une année 2020 très difficile avec - compte tenu des circonstances - un bon quatrième trimestre. Ceci, ainsi que notre solide performance au troisième trimestre, où nos ventes ont augmenté de 13%, souligne la force de PUMA et de l’ensemble de l’industrie du sport, et me fait regarder positivement vers l’avenir », déclare Björn Gulden, directeur général de Puma.

Si la marque allemande peut regarder positivement l'avenir, c'est aussi grâce à la Puma Future Z et Neymar qui apportent beaucoup de visibilité. En effet, les ventes de chaussures ont augmenté de 3,8% au 4ème trimestre alors que le ventes ont baissé de 3,1% sur l'ensemble de l'année. Pour rappel, la star du Paris Saint-Germain avait rejoint l'équipementier allemand en septembre 2020 pour un montant record, ce qui avait fait beaucoup de bruit dans le monde du sport. Son impact a été immédiat dans le 4ème trimestre.

Les vêtements ont vu leurs ventes exploser au 4ème trimestre avec une augmentation de 15,8% alors que comme pour les chaussures, ils sont en baisse sur l'ensemble de l'année. Seuls les accessoires finissent l'année en positif avec une augmentation à hauteur de 3,5%, bien aidés par un bond de 7,3% au dernier trimestre. Du côté géographique, l'Asie et le Pacifique ont fortement contribué à cette croissance, bien suivies par l'Europe - malgré les mesures de blocage en novembre - et les Amériques.

Neymar est depuis septembre 2020 la nouvelle égérie de Puma Football

La croissance du chiffre d’affaires combinée à une marge bénéficiaire brute plus élevée ont permis une augmentation de 14,6% du résultat opérationnel de Puma au quatrième trimestre, le portant à 63,3 millions d’euros. « 2020 a certainement été l’année la plus difficile que j’ai jamais vécue. La pandémie Covid-19 nous a mis dans des situations que nous n’avions jamais vues auparavant. Nous pensons avoir traversé cette crise aussi bien que nous le pouvions en résolvant les problèmes jour après jour sans entraver l’élan de Puma à moyen terme. Cela a été possible grâce à un effort fantastique de nos employés, un grand soutien de nos partenaires de vente au détail et une coopération incroyablement forte avec tous nos fournisseurs », explique Björn Gulden, qui est également conscient que le début d'année 2021 sera compromis par la pandémie mondiale mais qui se veut positif pour la seconde partie de 2021 avec la campagne de vaccination lancée dans presque toutes les régions du monde.

Puma fait plus que survivre dans cette crise qui affaiblie bon nombre de grandes marques dans le sport. La marque allemande va donc pouvoir continuer d'appliquer sa nouvelle politique de recrutement en signant d'autres superstars après Neymar et Raphaël Varane.

Photos : PUMA CATch up