La mère d'Edinson Cavani donne un indice de taille sur l'avenir de son fils

Naples, Atlético de Madrid, Boca Juniors, Peñarol, beaucoup de clubs ont été cités comme de possibles destinations pour Edinson Cavani. Sa mère a livré un indice de taille sur son futur choix.

La mère d'Edinson Cavani donne un indice de taille sur l'avenir de son fils
La mère d'Edinson Cavani donne un indice de taille sur l'avenir de son fils ©Maxppp

*« J’ai la permission d’Edi pour le dire. Appelez-le et demandez-lui. Il va venir à Peñarol et je ne dis rien d’autre parce qu’après ils me b****t tous sur les réseaux sociaux ». Il y a deux jours, lors d'une émission en Uruguay, Cristian Rodriguez, ancien joueur du PSG qui termine sa carrière à Peñarol dans son pays natal, lâchait cette bombe au sujet de l'avenir d'Edinson Cavani. Plutôt que l'Atlético de Madrid, Naples ou Boca Juniors, l'attaquant privilégierait un retour au pays au sein de l'un des clubs les plus prestigieux.

La suite après cette publicité

Cela a suscité le débat dans la presse uruguayenne, qui s'est rappelé que Cavani n'avait jamais vraiment avoué pour quel club il vibrait dans son pays. Un peu comme OM ou PSG, Boca ou River, en Uruguay, c'est Peñarol ou Nacional. Et Cavani a parfois concédé un léger penchant pour Nacional, pour aller à l'encontre d'une partie de sa famille supportant Peñarol. Pour avoir plus de précisions sur le sujet, le média uruguayen Ovacion Digital a contacté la mère de l'attaquant du PSG, en fin de contrat en juin prochain.

Une préférence pour l'Espagne

Berta Gomez s'était signalé en janvier dernier lorsqu'elle s'en était pris à l'Atlético de Madrid, coupable selon elle d'avoir fait volontairement tomber à l'eau le transfert de son fils lors du mercato hivernal. « Quand il était enfant, Edi a joué pour Nacional et pour Penarol. Sa première équipe a toutefois été Nacional, lorsqu’il n’avait que six ans. C’est lui qui l’a choisi. Après Nacional, où il a joué jusqu’à l’âge de neuf ans, il est allé à Remeros puis à Penarol parce qu’il a été convaincu par un oncle qu’il aimait beaucoup », raconte-t-elle au sujet de la rivalité entre les deux clubs. Selon Ovacion, Nacional aurait pris la température, comme Peñarol au sujet d'un possible transfert de Cavani.

Mais Berta Gomez tue les espoirs des deux clubs nationaux dans la foulée en donnant un indice de taille sur le futur de son fils. « Heureusement aujourd'hui, de nombreux clubs s'y intéressent. De tous côtés. Il ne sait pas où il ira et il reste trois mois. Il est temps de réfléchir. Mais il ne pense toujours pas à rentrer en Uruguay. Aujourd'hui, il pense à rester en Europe, et l'Espagne lui plait le plus. Mais il y a beaucoup de clubs derrière lui, Dieu merci », a-t-elle lancé. Voilà de quoi relancer les rumeurs sur l'avenir d'El Matador.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires