Joe Gomez se souviendra de sa huitième sélection pour l’Angleterre. Placardé en Une de tous les médias anglais depuis plusieurs jours suite à son accrochage avec le Citizen Raheem Sterling, le joueur de Liverpool âgé de 22 ans avait été conservé dans le groupe des Three Lions pour le match face au Monténégro comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2020, contrairement au Mancunien, écarté pour cette rencontre. Un incident qui aurait pu en rester là, surtout après l’éclatante victoire 7-0 des hommes de Gareth Southgate.

Mais hier, à la 70e minute, alors que les Anglais menaient 6 buts à 0, le sélectionneur britannique a choisi de faire entrer en jeu Gomez à la place de Mason Mount. La réponse du public de Wembley ne s’est alors pas faite attendre : sifflets et huées au menu pour le Red. Un événement qui n’a pas plu du tout à l’équipe d’Angleterre. À commencer par le coupable de toute cette affaire, Raheem Sterling. Présent en tribunes, l’attaquant de City n’a pas hésité à prendre son téléphone portable pour exprimer sa déception.

Le vestiaire anglais soutient Gomez

« À tous les fans de l’équipe d’Angleterre : je ne voulais plus m’exprimer, mais je dois à nouveau le faire. C’est dur pour moi de voir mon coéquipier être hué pour quelque chose dont je suis le responsable. Joe n’a rien fait de mal. Et pour moi, ce n’est pas bon de voir quelqu’un qui travaille dur, surtout après une semaine aussi difficile, être hué quand il est entré en jeu. J’ai accepté l’entière responsabilité et j’ai accepté les conséquences », a-t-il posté sur son compte Twitter, imité par Southgate.

« Joe n’a rien fait de mauvais. Aucun joueur de l’Angleterre ne devrait être hué quand il porte le maillot de la sélection. Nous sommes une équipe. Je ne comprends pas. Lui et Raheem sont très proches. Nous ne voulons pas voir quelqu’un de l’équipe être traité de cette façon. Tous les joueurs étaient très mécontents. Je suis très déçu pour lui, mais il a tout le soutien d’un vestiaire uni. Nous serons là pour lui. » Secoué par son partenaire de sélection et conspué par le public anglais, Joe Gomez, qui serait au fond du trou selon les médias locaux, a sans doute hâte que cette trêve internationale se termine. Heureusement pour lui, le dernier match de qualification des Three Lions se jouera à l’extérieur (au Kosovo).