En déplacement en Moldavie, l’équipe de France a bien débuté ses éliminatoires de l’Euro 2020 avec une victoire sur le score de 4-1. Mais il n’y avait pas que les Bleus qui jouaient ce vendredi soir, puisque cinq autres rencontres se disputaient en même temps. À l’Estadio da Luz de Lisbonne, le Portugal affrontait en effet l’Ukraine (groupe B). Qualifiée pour le Final Four de la Ligue des Nations, qu’elle accueillera, la sélection de Fernando Santos voulait également démarrer ses qualifications de la meilleure des manières. Et pour cette rencontre, Cristiano Ronaldo effectuait son grand retour, le joueur de la Juventus n’ayant plus joué sous le maillot portugais depuis le Mondial en Russie. Côté ukrainien, Andriy Shevchenko optait pour un 4-5-1 avec notamment le joueur de Manchester City Oleksandr Zinchenko. Devant leur public, les champions d’Europe en titre démarraient bien la rencontre, mais Pepe trouvait une première fois Pyatov sur une reprise de volée (16e). Le gardien ukrainien était en feu et continuait son show.

Après un but de William Carvalho de la tête refusé pour un hors-jeu (17e), Pyatov sortait une tentative de Cristiano Ronaldo, qui venait d’éliminer Kryvtsov (23e). Les locaux insistaient mais n’arrivaient toujours pas à trouver la faille, puisque le gardien ukrainien écœurait une nouvelle fois CR7 (27e). De leur côté, les Ukrainiens tentaient de négocier quelques contres mais n’arrivaient pas vraiment à créer le danger (deux tirs non cadrés en première période). Le score était donc de 0-0 à la pause. Le scénario du match ne changeait pas au retour des vestiaires. Pyatov continuait son festival en sortant un coup-franc de Moutinho (49e) avant de s’imposer sur une belle frappe signée André Silva (57e). Totalement asphyxiée, l’Ukraine n’arrivait pas à sortir de sa moitié de terrain, mais les Portugais ne marquaient pas non plus. Le mur ukrainien détournait un coup-franc de Guerreiro (69e). Les corners se multipliaient (18 au total !) mais rien n’y faisait, le Portugal n’ouvrait pas la marque. Les Ukrainiens se procuraient même une grosse occasion en fin de partie (86e). Malgré de nombreuses offensives, le Portugal concédait le match nul face à l’Ukraine (0-0). Une réaction sera donc attendue dès lundi face à la Serbie.

L’Angleterre et Raheem Sterling déroulent !

Quatrième de la dernière Coupe du Monde, l’Angleterre défiait de son côté la République tchèque (groupe A). À Wembley, Gareth Southgate sortait un 4-3-3 avec l’ailier du Borussia Dortmund Sancho côté droit. En face, Jaroslav Silhavy alignait un 4-2-3-1 et l’attaquant de l’AS Roma Schick était titulaire sur le front de l’attaque. À Londres, les Three Lions posaient rapidement le pied sur le ballon, avec environ 70% de possession de balle de moyenne dans le premier acte. Mais au bout de quelques minutes, les locaux perdaient Dier sur blessure, remplacé par Barkley (17e). Derrière, les Tchèques tentaient de créer le danger par l’intermédiaire de Darida, mais la frappe de ce dernier passait au-dessus du but de Pickford (23e). Et la minute suivante, Sterling ouvrait la marque. Bien servi par Sancho, l’attaquant de Manchester City ne tremblait pas pour envoyer le ballon au fond des filets aux six mètres (24e, 1-0). Les Anglais géraient alors cette avance, et réussissaient même à doubler la mise puisque Kane transformait un penalty obtenu par Sterling (45e+2, 2-0).

Après la pause, les visiteurs retrouvaient quelques couleurs et montraient de meilleures choses. La tête plongeante de Soucek passait juste à côté du but anglais (51e), tandis que Pickford captait ensuite en deux temps une frappe de Pavelka sur un corner (53e). Les Tchèques restaient dans leur temps-fort mais le dernier cité ne trouvait pas le chemin des filets sur une nouvelle tentative (54e). Malgré tout, les Three Lions restaient concentrés et revenaient finalement aux abords de la surface adverse. Et après une belle occasion pour Sancho (59e), Sterling enfonçait le clou. Le premier buteur de la soirée marquait en effet un doublé d’une frappe enroulée du pied gauche (62e, 3-0). En feu dans cette rencontre, le joueur de Manchester City ne s’arrêtait pas là. Sur une nouvelle tentative enroulée, cette fois-ci du droit, ce dernier voyait en effet triple et enfonçait alors le clou (68e, 4-0). Derrière, Schick tentait de sonner la révolte, en vain (74e). Kane butait lui sur Pavlenka et manquait de peu le doublé (79e). En fin de match, Vydra ratait lui la réduction du score de très peu (81e), et le malheureux Kalas marquait même contre son camp (84e, 5-0). L’Angleterre s’imposait donc facilement (5-0) et débutait très bien ses qualifications.

Les résultats de la soirée :

Groupe A

- Bulgarie 1-1 Monténégro : Nedelev (82e, pen) ; Mugosa (50e)

- Angleterre 5-0 République tchèque : Sterling (24e, 62e, 68e), Kane (45e+2, pen), Kalas (84e)

Groupe B

- Portugal 0-0 Ukraine

- Luxembourg 2-1 Lituanie : Barreiro (45e), Rodrigues (55e) ; Cernych (14e)

Groupe H

- Moldavie 1-4 France : Ambros (89e) ; Griezmann (24e), Varane (27e), Giroud (36e), Mbappé (87e) (retrouvez les notes du match dans quelques minutes sur notre site)

- Albanie 0-2 Turquie : Yilmaz (21e), Calhanoglu (55e)

- Andorre 0-2 Islande : Bjarnason (22e), Kjartansson (80e)