Après six mois compliqués à Newcastle et seulement 21 minutes de jeu en Premier League, Seydou Doumbia quitte la Premier League pour rejoindre le FC Bâle. Le serial buteur ivoirien a de nouveau été prêté par l’AS Roma. Une nouvelle expérience que le champion d’Afrique 2015 espère salvatrice dans un championnat qu’il connaît parfaitement. Interrogé par nos soins au sortir de la signature de son protégé, Jean-Bernard Beytrison assure que Doumbia disposait de nombreuses offres mais qu’il n’a pas hésité dès lors que le FC Bâle s’est invité dans le dossier. « On a reçu des offres pharaoniques de Chine, du Golfe et du Mexique. Deux clubs de L1 se sont renseignés également. On était en train d’étudier ces propositions, mais quand le FC Bâle s’est manifesté, on n’a pas hésité une seule seconde. »

Quant au joueur, il souhaite tourner la page Newcastle. S’il n’a aucun regret, Seydou Doumbia estime qu’on ne lui a pas donné sa chance. « Je n’ai aucun regret, ça reste une expérience. À l’entraînement c’était bien, j’avais de bonnes sensations, j’étais à l’aise et je mettais des buts. Mais à la veille du match, je n’étais jamais dans le groupe. Je n’ai jamais lâché mais Rafa Benitez ne m’a jamais fait confiance. C’était sa décision, et il fallait la respecter. » Après une expérience aussi contrastée, il était important pour l’ancien buteur du CSKA Moscou de trouver un club d’envergure pour se relancer. « Je ne voulais pas retourner à Rome et j’ai demandé à mon agent de me trouver une solution. J’ai reçu beaucoup d’offres mais quand le FC Bâle s’est manifesté, je n’ai pas hésité. C’est un grand club et je sais qu’à Bâle je vais retrouver toutes mes sensations. Dès que j’ai rencontré les dirigeants du club, j’ai su que j’avais fait le bon choix. Je me réjouis de retrouver un championnat que je connais bien et surtout la Ligue des Champions, une compétition qui m’a souvent réussie. »

Après la Roma et Newcastle, Bâle apparaît comme une superbe opportunité de rebondir pour Seydou Doumbia. Idolatré en Suisse depuis ses débuts tonitruants avec les Young Boys Berne entre 2008 et 2010 et ses 50 buts marqués en 64 matches, le natif d’Abidjan aura la lourde tâche de succéder à Breel Embolo à la pointe de l’attaque bâloise. Un véritable pari tenté par le club suisse mais qui pourrait s’avérer payant si l’Ivoirien retrouve ses sensations. Prêté avec option d’achat par la Roma, l’attaquant de 28 ans pourrait même y poser ses valises plus longuement si les buts reviennent par dizaines... C’est tout le mal qu’on lui souhaite.