Nation reconnue depuis 1992, la Croatie est une équipe réputée sur la scène européenne et mondiale. Déjà demi-finaliste de la Coupe du monde 1998, elle a fait encore mieux cet été en atteignant la finale. Battue par l’équipe de France de Didier Deschamps (2-4), elle est sortie avec les honneurs. Rivée sur l’Euro 2020, où elle est d’ores et déjà considérée comme un sérieux candidat, elle n’a pas réussi à confirmer cela en Ligue des Nations et frôle une relégation en Ligue B. Ce scénario peut sembler surprenant pourtant, il n’en est rien. Tout d’abord, le poste de gardien est un sujet récurrent. Excellent lors du mondial, Danijel Subasic connaît de nombreux pépins physiques avec l’AS Monaco.

Ses remplaçants, Lovre Kalinić et Dominik Livaković, affichent de sérieuses limites alors que Simon Sluga ne représente pas une alternative crédible. Intéressant au Club Bruges, Karlo Letica représente une solution d’avenir, mais il reste encore léger dans l’immédiat. La défense est également pointée du doigt. Si Sime Vrsaljko reste performant et est indiscutable côté droit, la fragilité du joueur de l’Inter peut handicaper sa sélection. Sorti contre l’Espagne sur blessure après un début de match intéressant, il a vu ses coéquipiers subir la furia hispanique (0-6). Derrière lui, c’est le désert et Tin Jevdaj, qui est défenseur central, dépanne tant bien que mal.

L’absence de Mario Mandzukic pèse lourd

La charnière centrale est particulièrement ciblée. Impériale au mondial, la paire constituée de Dejan Lovren et Domagoj Vida n’est plus aussi imperméable. Le premier paye en partie la forte concurrence de Joe Gomez à Liverpool. Désormais sur le banc, il manque de rythme. Son compère de Besiktas ne va pas tellement mieux. Capable d’absences, il met en danger son équipe par séquence. Les remplaçants ne sont pas forcément plus rassurants puisque Matej Mitrovic n’arrive pas à s’affirmer en sélection et Duje Caleta-Car vit une acclimatation compliquée à l’Olympique de Marseille.

Pour le poste de latéral gauche, personne n’arrive à s’imposer. Point faible de l’équipe finaliste du mondial, Ivan Strinic est en proie à des problèmes cardiaques et a mis sa carrière entre parenthèses. Josip Pivaric (Dynamo Kiev) et Antonio Milić (Anderlecht) sont concurrents pour la place de titulaire, mais manquent encore de références. Le milieu de terrain, secteur fort des Vatreni, est également moins flamboyant. Une méforme qui touche notamment Luka Modric. Lessivé physiquement et mentalement le leader de la sélection est d’ailleurs revenu sur cette passe difficile dans Marca.

Seul Marcelo Brozovic a tenu son rang depuis la Coupe du monde. Pas d’inquiétude pour autant puisque le vivier reste intéressant à ce poste et des nombreux jeunes frappent à la porte comme Nikola Vlasic (CSKA Moscou), Filip Bradaric (Cagliari), Marko Rog (Naples) et Mario Pasalic (Atalanta). La retraite internationale de Mario Mandzukic laisse également un grand vide en attaque. Marko Livaja et Ivan Santini n’ont pas été en mesure de prendre sa place. Ante Rebic semble le plus armé pour lui succéder, mais la route semble encore longue. Après avoir connu la meilleure période de son histoire, la Croatie doit régler plusieurs problèmes pour retrouver sa stature. Cela débute dès ce soir face à l’Espagne (à suivre sur notre live commenté).

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10