Voilà, le vilain petit canard est parti. Mis de côté par Antoine Kombouaré, sifflé par une frange du public parisien, Jérôme Rothen a vu son aventure au PSG se terminer en eau de boudin. Non retenu pour les premières rencontres de Ligue 1, il a compris qu’un départ était l’unique solution viable. Après avoir flirté avec Blackburn puis avec Schalke 04, il a rejoint sous forme de prêt les Glasgow Rangers.

« Je suis soulagé que tout ça se termine. Il y a eu plein de rebondissements pendant ce mercato et ça n’a pas toujours été évident. Moi, j’ai travaillé, je me suis tu pendant deux mois et j’ai entendu tout et n’importe quoi à mon sujet. Mais, maintenant, je suis dans un club et je suis heureux », confie-t-il à L’Équipe, avant de dresser le bilan de son expérience parisienne. « Elle a été grandiose pendant cinq ans, même s’il y a eu des hauts et des bas. Aujoud’hui, on était arrivés au bout de l’histoire, c’est tout. Comme le disait Paul Le Guen, on est tous de passage, l’essentiel est de laisser une trace. Moi je pense que j’en ai laissé.(...) C’est vrai que je ne suis que prêté, mais ça m’étonnerait que je revienne à Paris l’été prochain », admet-il, conscient que son temps dans la capitale est définitivement terminé.

Rothen part malgré tout sur une note positive, tenant à remercier le staff parisien. « En tout cas, je remercie tout le staff de m’avoir permis de me préparer dans de bonnes conditions et je leur souhaite bonne chance ». Reste désormais à savoir si Paris a fait le bon choix en se séparant de son milieu gauche. Les éventuelles absences de Sessegnon pourraient coûter cher à la capitale...