Suite des 32e de finale de la Coupe de France à Rennes pour l’affiche Rennes-PSG. Deux équipes privées pour l’occasion de plusieurs joueurs, Edinson Cavani et Javier Pastore du côté du PSG, Yoann Gourcuff, Sanjic Prcic et Ludovic Ball côté Rennais. Bien évidemment le club breton n’a pas les faveurs des pronostics, le PSG étant invaincu en coupes nationales (Coupe de France et Coupe de la Ligue) depuis 33 rencontres. Dès l’entame du match, les hommes d’Unai Emery imposaient leur rythme malgré leur reprise tardive de l’entrainement mercredi.

Dès la 8e minute, un déboulé de Dani Alvès sur son côté droit donne des frayeurs à la défense rennaise. Fort heureusement pour les Bretons, Kylian Mbappé, pourtant bien placé envoyait le ballon au dessus. L’international tricolore n’avait pas le temps de tergiverser puisqu’il marquait quelques secondes plus tard après un face à face remporté suite à une ouverture parfaite de Thiago Silva (9e). Déjà en grande difficulté, les Rennais étaient sous l’eau, incapables de réagir, et manquaient de prendre un second but par Giovanni Lo Celso pas vraiment inquiété par une défense rennaise particulièrement apathique. Fort heureusement, Diallo sauvait les siens d’une belle parade. Mais quelques instants plus tard, Neymar ajustait Diallo abandonné des siens (16e). Chaque attaque parisienne faisait très mal à Rennes qui tremblait une fois encore suite à une barre transversale de Neymar suite à un joli service de Di Maria (21e).

Une défense de Rennes mis KO par Neymar et Mbappé

Mexer, Gnagnon and co étaient totalement dépassés et aux abonnés absents si bien qu’Angel Di Maria venait inscrire un troisième but en venant conclure au deuxième poteau devant Diallo, profitant d’un très bon centre envoyé à ras de terre, depuis le côté gauche, par Yuri Berchiche. Le score était lourd, malgré plusieurs sauvetages de l’impeccable Abdoulaye Diallo, auteur d’un grand match, devant une frappe enroulée de Neymar (25e) puis face à une frappe puissante dans un angle fermé de Kylian Mbappé et enfin de nouveau face à Neymar (31e). Du côté des Bretons, rien à se mettre sous la dent et aucune réaction devant la froideur et la puissance technique parisienne. Sur une remontée de balle de 70 mètres lancée par Marco Verratti, Angel Di Maria, Neymar et Mbappé donnent le tournis aux défenseurs rennais et Neymar s’offrait un doublé suite à une superbe action collective et une nouvelle passe décisive de l’ancien Monégasque. A la mi-temps, le PSG menait très tranquillement 4-0 devant une équipe rennaise catastrophique et indigne de leur public venu en nombre les acclamer.

Au retour des vestiaires, Sabri Lamouchi faisait passer les Rennais en 4-4-2. Mubele était aligné devant, aux côtés de Wahbi Khazri, alors que Faitout Maouassa remplaçait James Lea Siliki. Mais dès l’entame, le PSG continuait à régaler. Malgré tout, Rennes s’offrait une première occasion à la 49e minute. Mubele faisait chauffer les gants de Trapp après une lourde frappe depuis l’entrée de la surface. Mais le portier allemand du PSG ne tremblait pas. La rencontre se poursuivait sur un rythme beaucoup moins élevé, le Paris Saint-Germain était beaucoup moins tranchant sur ses contre-attaques, mais restait dangereux à tout moment. En face, le repositionnement de Mubele et l’entrée de Maouassa faisait du bien. Les Bretons profitaient de leur bonne période pour s’offrir une belle occasion par Mubele. Mais l’attaquant rennais voyait le cadre se dérober alors qu’il était idéalement placé (55e). Sur un bon tempo, Paris gérait tranquillement le match et à l’heure de jeu, Unai Emery se payait le luxe de faire tourner. Marco Verratti et Adrien Rabiot étaient remplacés respectivement par Thiago Motta et Julian Draxler.

Ce diable de Mbappé faisait encore du mal aux défenseurs rennais. Dans une position compliquée, sur la droite des buts, il choisissait l’option de la talonnade et Draxler héritait du cuir devant le but. Surpris, l’Allemand ne pouvait ajuster sa frappe qui était sauvée sur sa ligne. Mais Rennes réagissait bien par l’intermédiaire de Faitout Maouassa, auteur d’une excellente entrée en jeu. Ce dernier éliminait Berchiche et crochetait avant de déclencher une frappe dans un angle fermé que Trapp détournait (65e). Quelques instants plus tard, Rennes sauvait l’honneur sur penalty par Bourigeaud (66e) suite à une main de Motta. Le milieu parisien jouait de malchance et devait même céder sa place sur blessure (69e). Le PSG réagissait bien et un coup franc lointain de Neymar finissait sa course sur le poteau (70e). Mais Mbappé n’en avait pas assez puisque sur une nouvelle offrande, c’est finalement Angel Di Maria qui s’offrait un doublé (73e) d’une frappe enroulée puissante. Quelques instants plus tard, l’international tricolore s’offrait lui aussi un doublé d’un plat du pied à bout portant (74e). Ce score de 6-1 ne suffisait pas aux joueurs du PSG qui continuaient à mettre la pression sur le but d’Abdoulaye Diallo. Mais le score n’évoluait plus et le PSG infligeait une véritable correction aux Rennais. Si le PSG démarrait idéalement l’année 2018, il perdait Thiago Motta. Quant aux Rennais, ils ne pouvaient pas démarrer plus mal l’année. Une fois encore, face à la toute-puissance parisienne, la défense a été catastrophique. De quoi craindre le pire pour la deuxième partie de saison.

Retrouvez le film du match