La Suède à la Coupe du monde, enfin ! Après deux éditions manquées, la sélection suédoise retrouve enfin le Mondial, une compétition qu’elle avait alors quittée en 2006 sur une défaite huitième de finale contre l’Allemagne (0-2). Douze ans plus tard, les Suédois sont donc de retour et comptent bien réaliser quelque chose dans le groupe F. Une poule où elle retrouvera... la Mannschaft !

Une qualification historique, à en faire pleurer l’Italie

Placée dans le groupe A de la zone Europa, la Suède avait fort à faire face à l’équipe de France ou encore les Pays-Bas. Mais les Suédois s’en sont bien sortis. Deuxièmes de leur poule, les hommes de Janne Andersson sont les seuls à avoir fait chuter les Bleus de Didier Deschamps ! Une fameuse rencontre remportée 2-1 sur un ultime but d’Ola Toivonen à la suite d’une mauvaise relance d’Hugo Lloris (90e+4). Grâce à cette deuxième place, la sélection suédoise a eu le droit à un barrage décisif contre l’Italie.

Face à la Squadra Azzurra, le plus gros poisson des meilleurs deuxièmes des éliminatoires, Jakob Johansson a qualifié les siens pour la Coupe du monde 2018 grâce à son but au match aller (61e). Dos au mur, les Italiens n’ont pas réussi à rattraper leur retard, ou plutôt les Suédois ont su conserver leur but d’avance. Une qualification encore plus savoureuse donc face à une grande nation. La Suède participera donc en Russie à son douzième Mondial.

Janne Andersson, Suédois pur et dur

Entraîneur de plusieurs clubs suédois pendant quelques années, Janne Andersson a pris la tête de la sélection en septembre 2016 après la désillusion lors de l’Euro en France. Présents dans le groupe E, les Suédois avaient en effet échoué au premier tour avec seulement un point. Mais lors des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018, Andersson a su mettre en place un jeu conquérant dès ses débuts pour permettre aux siens de terminer derrière les Bleus et accrocher un barrage. Avec un bilan de 11 victoires, 4 nuls et 6 défaites, l’ancien attaquant a pour le moment conquis son monde. En attendant le Mondial en Russie.

Une attaque de feu dans un 4-4-2 solide

Avec vingt-six buts inscrits lors des éliminatoires de la zone Europe, la Suède a terminé dans le Top 6 des meilleures attaques derrière de grandes nations telles que l’Allemagne, la Belgique ou encore le Portugal. Le tout sans Zlatan Ibrahimovic. Décisifs en attaque, les joueurs de Janne Andersson n’oublient pas pour autant leur travail défensif. Dans le 4-4-2 mis en place par leur entraîneur, Andreas Granqvist, le capitaine, et ses partenaires affichent une belle cohésion, même si neuf buts ont été encaissés pendant les qualifications.

Face au Chili (1-2) et la Roumanie (0-1), la Suède a cependant montré quelques faiblesses lors de la trêve internationale en mars dernier. Mais Janne Andersson avait fait des tests en prévision du Mondial. Dans le groupe F, les Blågult auront cependant une carte à jouer face à l’Allemagne, le Mexique et la Corée du Sud. À eux de surfer sur l’exploit réalisé contre l’Italie.

Le joueur clé : Emil Forsberg

Titulaire lors des 17 derniers matches officiels de la Suède, soit depuis novembre 2015 hors matches amicaux, Emil Forsberg est devenu indispensable. L’attaquant de 26 ans, homme fort des Suédois sur le plan offensif, a donc amplement participé à la qualification des siens pour le Mondial. Actuellement dans le club allemand du RB Leipzig, l’ancien joueur de Malmö est désormais bien connu en Bundesliga et en Europe, lui qui a participé à l’aventure européenne des siens jusqu’à l’élimination en quarts de finale de Ligue Europa contre l’Olympique de Marseille. Et pour sa première Coupe du monde, Emil Forsberg aura forcément envie de faire forte impression !

La liste des 23

Gardiens : Robin Olsen (FC Copenhague/DAN), Kristoffer Nordfeldt (Swansea/ANG), Karl-Johan Johnsson (Guingamp/FRA)

Défenseurs : Andreas Granqvist (Krasnodar/RUS), Victor Nilsson Lindelöf, (Manchester United/ANG), Mikael Lustig (Celtic/ECO), Ludwig Augustinsson (Werder Bremen/ALL), Pontus Jansson (Leeds/ANG), Emil Krafth (Bologne/ITA), Filip Helander (Bologne/ITA), Martin Olsson (Swansea/ANG)

Milieux de terrain : Sebastian Larsson (Hull/ANG), Gustav Svensson (Seattle Sounders FC/USA), Albin Ekdal (Hambourg/ALL), Emil Forsberg (Leipzig/ALL), Viktor Claesson (Krasnodar/RUS), Jimmy Durmaz (Toulouse/FRA), Marcus Rohdén (Crotone/ITA), Oscar Hiljemark (Genoa/ITA)

Attaquants : Marcus Berg (Al Ain/UAE), John Guidetti (Alaves /ESP), Isaac Kiese-Thelin (Waslan Beeveren/BEL), Ola Toivonen (Toulouse/FRA)

Les maillots pour le Mondial

Le maillot domicile :

Le maillot extérieur :

Le programme de la Suède dans le groupe F

- Suède - Corée du Sud, 18 juin à 14h sur beIN Sports
- Allemagne - Suède, 23 juin à 20h sur TF1 et beIN Sports
- Mexique - Suède, 27 juin à 16h sur beIN Sports