Le FC Barcelone de Quique Setién, épisode II. Seulement trois jours après sa victoire contre Grenade en Liga (1-0) au Camp Nou, le club catalan affrontait ce mercredi Ibiza pour son seizième de finale de Copa del Rey. Face à la formation de division 3 espagnole, les Blaugranas étaient donc forcément favoris. Mais pour le deuxième match avec leur nouvel entraîneur, les champions d’Espagne devaient tout de même faire attention, car une mauvaise surprise peut toujours arriver. Pour cette rencontre à l’Estadi Municipal de Can Misses, Quique Setién changeait ses plans et tentait un 3-5-2 avec un duo Griezmann-Pérez en attaque et une charnière centrale composée de Sergi Roberto, Lenglet et Junior Firpo.

Sur la pelouse synthétique d’Ibiza, les Blaugranas prenaient rapidement possession du ballon et ne le quittaient plus vraiment. Mais dans les derniers mètres, les visiteurs manquaient légèrement de précision pour ouvrir le score. Et dans le dernier geste, les locaux étaient eux très précis ! Bien servi par Raí, Javi Pérez s’appliquait et ouvrait le score d’une belle tentative (9e, 1-0). Après ce coup de théâtre, les champions d’Espagne semblaient alors perturbés mais se reprenaient petit à petit. Cependant, les grosses occasions étaient pour Ibiza. Peu de temps avant la pause, Raí décochait une belle frappe croisée mais le poteau sauvait le Barça. Le ballon arrivait alors sur Rodado qui butait sur Neto (39e). Le club catalan était donc mené à la pause...

Antoine Griezmann voit double

Le score était donc surprenant à la pause puisque le FC Barcelone affichait une très belle possession de balle de 85%, mais l’équipe visiteuse n’avait toujours pas tiré, à l’inverse des locaux (2 tentatives, 1 but). Une réaction était donc attendue au retour des vestiaires, mais les hommes de Quique Setién étaient dans un premier temps gênés par le pressing adverse. Sur la pelouse, les contacts se multipliaient et de nombreux Catalans prenaient des coups, comme Neto et Lenglet (50e). Alors que des changements étaient effectués, le Barça se montrait enfin dangereux après l’heure de jeu, mais Fati se manquait un peu sur un service de Griezmann (62e). Mais à force de pousser, l’équipe catalane était récompensée.

Sur un caviar de De Jong, Griezmann se mettait en position de frappe dans la surface et ajustait tranquillement German d’un plat du pied (72e, 1-1). Ce but redonnait un peu de confiance aux Blaugranas mais le score n’évoluait plus vraiment et on se dirigeait vers la prolongation. Sur le bord du terrain, le quatrième arbitre accordait alors six minutes de temps additionnel. Suffisant pour encore marquer un but, ou en prendre un. Mais dans les derniers instants, Griezmann endossait le costume de sauveur. L’international français, trouvé par Jordi Alba, plaçait une belle frappe dans un angle compliqué et donnait l’avantage à son équipe (90e+4, 1-2) ! Le FC Barcelone s’imposait difficilement contre Ibiza et passait donc en huitièmes de finale, mais par la petite porte.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.