Il est l’une des belles surprises de cette année 2015. À 20 ans, le Français Sébastien Haller fait partie des attaquants qui montent hors de nos frontières. Écarté de l’équipe première d’Auxerre, l’avant-centre s’est en effet expatrié à l’hiver, direction le championnat néerlandais et le club d’Utrecht. N’ayant plus participé à un match de l’équipe première icaunaise depuis le 7 novembre dernier, celui qui avait inscrit quatre buts en Ligue 2 au cours de l’exercice précédent s’est donc laissé tenter par le défi de l’Eredivisie, loin d’avoir peur de mettre les voiles :

« Lorsque l’offre d’Utrecht est arrivée, j’étais dans une situation sportivement difficile à l’AJA. Plus le temps passait, moins je jouais. De savoir qu’un club s’intéressait à moi m’a fait plaisir et m’a encore plus donné envie de m’accrocher, parce que mon objectif était de rester et de m’imposer dans mon club formateur. J’ai pris du temps avant de prendre l’offre au sérieux, et M. Didier Martel (recruteur à Utrecht, Ndlr) n’y est pas étranger. Aujourd’hui, je suis très content de mon choix », nous indique le natif de Ris-Orangis.

Et pour cause : avec 7 buts inscrits en 9 matches dont un retentissant quadruplé aux dépens du FC Dordrecht le lendemain de la Saint-Valentin, l’attaquant a retrouvé l’amour du but en terres bataves : « Je ne pensais pas du tout en être là aujourd’hui. C’était quand même un gros changement dans ma carrière, je n’avais connu qu’Auxerre et j’étais un peu dans le flou mais très impatient de commencer une nouvelle aventure. Je pense vraiment que l’accueil des supporters et les conditions dans lesquelles j’ai été reçues par le club ont beaucoup joué. Je me sens super bien ici, le championnat est très intéressant car chaque équipe, peu importe son classement, joue pour gagner le match et non pour éviter une défaite. Cela fait une grosse différence pour les joueurs mais aussi pour les supporters ».

Haller se concentre sur le présent

Une réussite telle que l’avant-centre international Espoirs français (2 capes, 1 but), peut maintenant nourrir de grandes ambitions, et légitimement rêver à poursuivre l’aventure en Eredivisie au terme de son prêt : « Pour l’instant, je me préoccupe surtout de mes performances et à prendre un maximum de plaisir sur le terrain. Après, ce serait normal de rester dans le club qui a su miser sur moi et me faire confiance. Ce n’est pas moi qui décide et ce n’est pas d’actualité, j’y réfléchirai au moment venu », tempère-t-il.

La tête sur les épaules, celui qui prend pour modèle Didier Drogba préfère donc regarder à court terme, même si l’envie d’endosser à nouveau le maillot des Bleuets ne peut le laisser de marbre : « Ça reste forcément un objectif et une motivation. Cependant, je reste concentré sur mes performances en club car j’ai appris tout au long de mon expérience en équipe nationale, que ce sont les performances en club qui t’amènent à être sélectionné. C’est pour ça que je reste focalisé sur mes prestations en club et, si je suis appelé, je prendrai ça comme la récompense de mon travail ». Un travail qui pour l’heure porte ses fruits, les supporters de l’actuel onzième du championnat ne s’en plaindront assurément pas !