Les Stéphanois peuvent être verts ! Jeudi soir, Saint-Étienne s’est lourdement incliné 3 à 0 face à Manchester United en Europa League. Les hommes de Christophe Galtier ont pourtant livré une bonne prestation en première mi-temps avant d’être dépassés par des Mancuniens, menés par un Zlatan Ibrahimovic auteur d’un triplé. Le Suédois a été un vrai poison pour des Verts. Dans tous les coups, il a provoqué le coup franc qui a amené le premier but des Red Devils ainsi que le penalty en fin de rencontre. Deux buts marqués après des actions litigieuses. « Manchester, sur les trois buts marqués, il y en a deux qui sont entachés de décisions très discutables », a confié Christiophe Galtier après le match en zone mixte.

Puis, il a ajouté : « 3-0, c’est un score très sévère. Manchester a eu des situations notamment en deuxième période. Nous en avons eu en première mi-temps. Ils ne sont pas arrivés à marquer mais il y a eu des décisions arbitrales malheureuses qui ont fait que Manchester a pris un avantage assez conséquent. Je pense notamment au premier but. La faute est plutôt sur Jordan (Veretout) que sur Ibra. Et puis le penalty sifflé qui nous condamne carrément alors que nous faisions un match, certes difficile, mais sérieux et déterminé ». Henri Saivet a abondé dans son sens : « On voit que sur le premier but il n’y a pas faute car Jordan (Veretout) est le premier sur le ballon. Il joue bien le coup et je trouve que sur l’action l’arbitre est un peu naïf. Ensuite, sur le penalty ça peut être aussi discutable ».

Ibra favorisé selon les Verts

Impliqué sur l’action qui a amené le premier but d’Ibrahimovic sur coup franc, Jordan Veretout est revenu sur ce fait de jeu après la rencontre :« Le coup franc c’est sur moi. Moi, j’essaye d’anticiper. Je pense que je touche le ballon avant lui. Je n’ai pas revu les images, mais je pense que c’est lui qui fait faute sur moi et non l’inverse. C’est comme ça...Les grands attaquants obtiennent ce qu’ils veulent. C’est dommage car je pense qu’on avait fait une très bonne première mi-temps (...) Je pense que c’est sévère, mais les grands attaquants obtiennent les fautes ».

Comme son joueur, Christophe Galtier, un brin fataliste, a déploré le traitement de faveur des arbitres pour le géant suédois : « Il a été arbitré comme une star. Il est une star. C’est une star. Il a été arbitré comme une star, mais c’est encore lui qui a mis trois buts ». Et c’est surtout cela qu’il faudra retenir de la rencontres. S’ils se sont bien battus contre les Mancuniens voire même contre l’arbitre, les pensionnaires du stade Geoffroy-Guichard savent qu’ils ne pourront compter que sur eux-mêmes et leurs supporters pour tenter de se qualifier dans une semaine lors du match retour dans le Chaudron.