Une vidéo dévoilée en début de semaine par Canal + a mis en lumière un problème de dialogue entre Benoît Bastien, l’arbitre de la rencontre Nîmes-Olympique de Marseille (3-1, 2e journée de Ligue 1), et ses assistants vidéos. Une communication défaillante qui a peut-être coûté un penalty aux Phocéens ce soir-là. Présent en conférence de presse ce vendredi, Rudi Garcia n’a pas voulu trop en dire, laissant transpirer son avis.

« J’ai tout vu, oui. Je vous renvoie vers mes dirigeants, vers mon président, mon directeur sportif. Sinon, on va encore dire que c’est moi qui me plaint, qui pleure, ceci ou cela. On va encore m’embêter, pour être poli. Je n’ai rien à ajouter, sinon que je reste un partisan de la VAR. Mais il y a une méthodologie à appliquer de la part du corps arbitral pour mieux se servir de cet outil, qui est vraiment important », a-t-il glissé. C’est dit.