L’Allemagne et la France se sont séparées jeudi soir, à Munich, sur un nul (0-0), pour le compte de la Ligue des Nations. Un résultat et une prestation encourageante côté allemand, à en croire le sélectionneur de la Nationalmannschaft Joachim Löw, interrogé à l’issue de la rencontre en conférence de presse. « Ce match se présentait sous des auspices particuliers. La manière dont nous allions nous présenter était importante. Il était crucial de montrer un autre état d’esprit, un autre visage, après la déception du Mondial. Je crois que l’équipe l’a bien fait, nous étions très bien organisés, nous n’avons jamais été pris en contre, ce qui est la grande force des Français », a-t-il apprécié avant de poursuivre.

« Chaque joueur est allé au bout de lui-même, nous avons accepté les duels. En deuxième période nous avons deux ou trois grosses occasions pour faire la décision. Mais je suis très content de l’état d’esprit, de la combativité, de la capacité à courir. Contre les champions du Monde nous aurions pu marquer un ou deux buts. Nous savions que les Français se repliaient dans leur moitié de terrain avec leurs dix joueurs de champ, qu’ils ne nous attaquaient pas haut. Il était important de garantir une stabilité défensive et de ne pas nous exposer aux contres. Défensivement nous avons fait ce qu’il fallait, et c’est une bonne base. Il serait naïf de croire qu’en un seul match nous allons nous racheter du Mondial. C’est un long processus. Au final, nous ne pourrons nous racheter qu’au prochain tournoi », a-t-il conclu.