Le FC Nantes a respecté ce qui est désormais devenu une tradition au Stade Louis II : repartir avec une valise de buts encaissés. Avec les quatre pions mis par Monaco aux Canaris hier soir (4-0), les Monégasques restent donc sur une série impressionnante de victoires avec au moins trois buts d’écarts à domicile en Ligue 1 - avant Nantes : Lorient (4-0), Nice (3-0) et Metz (5-0) ont payé la douloureuse. Un calvaire pour les adversaires des Asémistes, comme le raconte Guillaume Gillet, milieu belge du FCN.

« Malheureusement, les cadeaux qu’on offre nous coûtent très cher. Face à une attaque aussi prolifique, c’est mortel (…) Devant le but, ils ne pardonnent pas. Ils sont en pleine confiance, ils réussissent tout ce qu’ils entreprennent, on a pris le tarif maison, c’est le même calvaire pour toutes les équipes » a déclaré Gillet dans l’Équipe.