International belge depuis le 3 mars 2010 et un match contre la Croatie (0-1), Romelu Lukaku est devenu un élément important des Diables Rouges. Encore présent en sélection lors de cette trêve internationale, le joueur de Manchester United a notamment offert la victoire aux siens vendredi dernier en marquant un doublé (2-1 face à la Suisse). Revenu dans le club mancunien, l’avant-centre de 25 ans est revenu sur ses prestations en équipe nationale, lui qui avait été critiqué un temps : « je pense avoir réalisé quelque chose que les gens ne s’attendaient pas à ce que je fasse. Je me souviens que mes deux ou trois premières années à jouer pour la Belgique n’étaient pas aussi bonnes, je n’ai marqué que quatre buts et les gens disaient que je ne devais pas être là et ceci et cela, j’ai entendu tellement de choses négatives lorsque je jouais pour la Belgique. »

Aujourd’hui auteur de 79 sélections avec la Belgique pour 45 réalisations, le natif d’Anvers semble avoir mis tout le monde d’accord. Et l’ancien joueur d’Everton et Chelsea a enchaîné en livrant sa recette pour briller sous le maillot belge. « C’est la raison pour laquelle je joue toujours avec un sentiment de colère parce que j’essaye de leur faire avaler leurs propres mots, et je pense que j’ai réussi. Maintenant, pour moi, l’objectif est de remporter quelque chose avec mon pays, c’est l’objectif principal et ça le sera toujours, mais je veux aussi que le record (meilleur buteur de la sélection belge, ndlr) soit encore plus élevé pour que personne ne puisse l’atteindre. Ensuite, je pourrai m’asseoir, me détendre et dire : "bon, je t’ai dit que je le ferai" », a ajouté Romelu Lukaku dans un entretien accordé à MU.