En Allemagne, quatrième, le RB Leipzig recevait le Borussia Dortmund, pour le compte de la 18e journée de Bundesliga. Leaders, les Borussen se devaient de l’emporter pour garder une avance conséquente sur le Bayern, vainqueur à Hoffenheim hier soir (1-3). À la Red Bull Arena, avec le Français Abdou Diallo aligné aux côtés de Julian Weigl en défense centrale, les hommes de Lucien Favre ont pris un avantage définitif à la 19e minute. Sur un corner de Raphaël Guerreiro, Lukasz Piszczek, capitaine d’un jour, ne pouvait qu’effleurer le ballon du haut du crâne devant le but, mais celui-ci parvenait au second poteau vers Axel Wistel. L’international belge enchaînait contrôle et frappe puissante qui entrait sous la transversale de Gulacsi (0-1, 19e).

Vainqueur des douze derniers matchs lors desquels il avait mené à la pause, le Borussia comptait bien poursuivre la série. Avec la charnière française Upamecano-Konaté, Augustin et Mukiele ayant été laissés sur le banc par Ralf Rangnick au coup d’envoi, le RB Leipzig tentait de réagir dans le deuxième acte, sans y parvenir. Ce 14e succès en 18 matchs disputés cette saison en Bundesliga permet au Borussia Dortmund de reprendre six points d’avance sur le Bayern Munich, en tête du championnat. De son côté, le RB Leipzig reste quatrième et pour le moment dernier qualifié pour la Ligue des champions, mais reste sous la menace de Wolfsbourg, qui joue sur la pelouse de Schalke, demain.