C’est à l’été 2014 qu’a eu lieu le divorce entre Angel Di Maria et le Real Madrid. Pourtant titulaire et vainqueur de la Ligue des Champions, l’Argentin avait des envies d’ailleurs notamment à cause d’un conflit assez méconnu. Lors du Mondial au Brésil, le club merengue a envoyé une lettre à la fédération argentine en lui recommandant de ne pas faire jouer le joueur lors de la finale face à l’Allemagne. La raison ? Di Maria s’était blessé lors du quart de finale contre la Belgique et n’était pas suffisamment remis. Le Real a alors menacé la fédération d’assumer les conséquences en cas de blessure si elle le faisait jouer. Un geste que l’ailier du PSG n’a pas du tout apprécié comme il l’a affirmé à So Foot.

« J’ai reçu cette lettre du Real Madrid le jour même de la finale du Mondial. J’ai pris la peine de la lire, puis je l’ai déchirée dans la foulée. La lettre racontait que la sélection argentine devait prendre en charge ce qui pouvait m’arriver dans le cas où j’étais aligné pour la finale. Là, je vais retrouver mon ancien club. Et je n’ai pas besoin de me souvenir de cette lettre pour être motivé contre eux. Jouer contre le Real Madrid, c’est déjà une motivation en soi. » A l’été 2014, Di Maria a finalement quitté le Real Madrid sans regret pour s’engager à Manchester United. Visiblement, il a encore une dent contre son ancien club et n’hésitera pas à le lui rappeler ce mercredi soir en Ligue des Champions.