Nommé coach de l’AS Monaco en octobre 2018, Thierry Henry n’aura passé que trois mois à la tête du club du Rocher avant d’être débarqué. Un choix consécutif aux mauvais résultats du technicien français qui dirige désormais l’Impact de Montréal. Invité dans l’émission de RMC Sport, le Vestiaire, le latéral droit Djibril Sidibé est revenu sur le passage du champion du monde 1998 sur le banc de l’équipe de la Principauté.

« Le problème ce n’était pas ses ambitions, c’était quelqu’un d’investi. La situation a fait qu’il y avait énormément de blessés, il y avait de très jeunes joueurs de 16-17 ans et sur certaines situations c’était comme il l’a dit : choquant. Je pense que l’erreur de sa part c’est de ne pas avoir patienté sur ces choses-là. Ok c’est choquant, c’est impensable, mais tu es dans une situation où c’est comme ça. Je suis dans une situation où j’essaye de minimiser la chose, de garder ce qui est bien. Et ces petits parasites entre guillemets, ça va se gommer et ça prendra le temps qu’il faudra et puis aujourd’hui il y a les caméras c’est compliqué » a-t-il expliqué. Peu après le départ de Thierry Henry en avril 2019, Aleksandr Golovin avait critiqué les méthodes de l’ancien joueur d’Arsenal. Le milieu russe avait expliqué que Thierry Henry se présentait parfois à l’entraînement avec le ballon dans ses pieds et il demandait aux joueurs de lui prendre.