Président de la FIFA entre 1998 et 2015, Joseph, plus communément appelé Sepp Blatter est toujours suspendu de toute activité liée au football jusqu’en 2021. Une suspension due à des affaires de corruption. L’homme de 82 ans qui n’a jamais sa langue dans sa poche s’est livré sur cette affaire pour L’Equipe. S’il ne se juge pas innocent, il ne souhaite pas adosser les torts : « On ne l’est jamais (innocent), sauf celui qui porte ce prénom. Mais je ne suis pas responsable. J’ai dit que j’avais fait des erreurs. La plus grande fut ma facilité à accorder ma confiance à tout le monde. »

Le Suisse ne s’arrête cependant pas là : « J’ai été victime de ma bonté. Je n’ai pas vu venir le danger. […] Il y a un peu plus d’un an, j’ai reçu un document transmis par un des accusés via son conseil. Une lettre du ministère de la Justice américaine envoyée au pouvoir suisse, qui montre qu’il avait été averti dès mars 2015 (deux mois avant l’irruption du FBI à la FIFA) des noms des personnes recherchées et qui allaient se faire arrêter ensuite. Cela se savait donc à l’intérieur de la FIFA et de notre gouvernement. »