Les heures ont semblé très longues pour Valentin Rongier (24 ans) lors du dernier jour du mercato. L’Olympique de Marseille et le FC Nantes ont engagé de longues conversations sur la fin de ce marché des transferts, l’objectif étant de faire signer le milieu de terrain à l’OM, qui venait de perdre Luiz Gustavo parti à Fenerbahçe. Seulement, ce lundi soir à minuit, alors que le désormais ex-joueur de Nantes était à Marseille, et que l’équipe vidéo du n’attendait qu’un feu vert pour annoncer le joueur, le verdict est tombé : Valentin Rongier ne signera pas à l’OM ! « Quand on est sorti avec mon assistant des bureaux du centre d’entraînement de l’OM lundi soir à 00h30, je ne vous cache pas que j’avais pris un coup derrière la tête, mais surtout le joueur » a déclaré Franck Belhassen, l’agent de Valentin Rongier, qui a été contacté par l’After Foot sur RMC Sport ce mercredi soir.

Ce dernier a ensuite mis en avant les négociations entre deux présidents aux procédés bien différents. « C’est deux processus qui sont complètement opposés. Vous en avez un qui veut décider tout de suite et qui en a la possibilité. Et vous en avez un autre qui a des stratégies bien définies avec son actionnaire américain et qui doit passer par un board pour décider de tout ce qu’il fait [...] On a eu affaire à deux présidents opiniâtres, décidés, avec pas mal d’ego aussi. Et puis il y avait un joueur au milieu qui était en train de subir la situation. Alors que théoriquement, il aurait pu partir facilement, car c’était acté par le FC Nantes depuis longtemps. Les négociations entre le FC Nantes et l’OM ont vraiment commencé qu’à partir de jeudi dernier (29 août), donc 5 jours avant la fin du mercato, c’est peut-être aussi ce qui a choqué le FC Nantes. Et puis il y a eu le départ de Luiz Gustavo qui a précipité les choses » a-t-il déclaré. Enfin, il précise que le président du FCN avait fait une promesse il y a de cela trois ans à celui qui était capitaine des Canaris depuis la saison dernière. « Après sa prolongation de contrat (il y a trois ans), Waldemar Kita avait promis à Valentin de le laisser partir lorsqu’il aurait évoqué le fait qu’il aurait trouvé un challenge qui l’intéressait et qui lui plairait. Il ne pinaillerait pas pour quelques millions d’euros s’il fallait faciliter son départ ». On ne peut pas vraiment dire que les choses ont été facilitées pour ce transfert, officialisé hier soir, faisant de Rongier une recrue "joker" pour le club phocéen.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10