Ce lundi, la ministre des Sports Laura Flessel a validé l’expérimentation des « tribunes debout » dans certains stades français à partir de la saison prochaine. Une initiative qui semble plaire au Paris Saint-Germain puisque ces derniers sont plus que jamais candidats pour tester ces tribunes debout dans son antre du Parc des Princes.

D’après L’Equipe, la raison pour laquelle le club de la capitale est favorable à une telle expérimentation s’explique en partie à un souci d’économies. Le quotidien français souligne que depuis le retour des ultras au Parc des Princes (octobre 2016), entre 3 000 et 4 000 sièges ont été cassés dans le virage Auteuil. À près de 40 euros le prix du siège, l’addition devient rapidement salée...