Ce jeudi, Bruno Genesio s’est présenté face aux médias. Interrogé sur ses attaquants, il a avoué qu’il attendait plus de Mariano, Memphis ou encore Bertrand Traoré.« J’attends plus dans le dernier geste. Il y a eu deux ou trois opportunités (contre Paris) que l’on doit mieux jouer. On sait l’importance de l’équipe qui ouvre le score dans ces matches-là (...) J’attends qu’on réédite ce genre de performances dans le domaine tactique et la discipline défensive avec la récupération du ballon. J’attends que l’on progresse dans les choix offensifs et l’animation. On a une marge progression importante. Je leur ai dit qu’il fallait garder de la confiance. On joue parfois notre vie sur chaque match . Ce n’est pas le meilleur moyen de faire des résultats lorsque le résultat prime sur le reste. On doit se concentrer sur notre jeu ».

Outre ses attaquants, Genesio veut que son équipe garde confiance et ne se mette pas trop de pression. « Je sens que sur certains matches, les joueurs sont inhibés. Ils n’osent pas prendre de risques, faire des passes ou des courses. Ils sont freinés par des choses véhiculées avant les matches ou avant la saison. Il faut retrouver du calme. Après les deux premiers matches, j’avais dit qu’on ne jouait pas le titre. On ne tire pas d’enseignements après 5 matches non plus. La saison c’est 38 matches, il faut se concentrer (...) Obligation ? Ça ne veut rien dire obligation de résultat. Dans tous les sports de haut niveau, il y a une obligation. Le plus important, c’est comment atteindre nos objectifs. Les joueurs savent quand ils entrent sur le terrain qu’ils viennent pour gagner. Il n’y a pas besoin de leur rabâcher ».