Juninho est revenu tel un héros à l’Olympique Lyonnais lors de la dernière saison. Avec son statut de légende du club rhodanien, il a bénéficié d’un élan d’enthousiasme sans précédent qu’il a entretenu avec la nomination de Sylvinho au poste d’entraîneur. Mais ce dernier a été limogé le 7 octobre dernier en raison de résultats insuffisants. Et Juninho a un peu perdu des plumes. Dans un entretien accordé à L’Equipe à la veille de la réception de la Juventus en Ligue des Champions (match à suivre en direct commenté sur Foot Mercato), le directeur sportif a reconnu son erreur concernant Sylvinho.

« Je me suis planté, oui. Si tu regardes les résultats, il n’était pas prêt pour prendre l’OL. On voulait faire une chose différente à l’intersaison. J’avais suivi de loin tous les problèmes avec Bruno (Genesio) et on a cassé ce qui se faisait. Il y avait un staff présent depuis des années et arrive un nouvel entraîneur. Il faut pouvoir accepter de nouvelles méthodes. Ce n’est pas simple. Et on est revenus à Rudi, un entraîneur français très respecté, deux fois vice-champion d’Italie (avec l’AS Rome, en 2013-2014 et 2014-2015) contre peut-être la meilleure Juve, auteur du doublé Coupe-Championnat avec Lille (2011) et qui a atteint la finale de la Ligue Europa avec Marseille (2018). Il aime la discipline. Il le fallait », a expliqué Juninho, qui a également assumé le choix Rudi Garcia, choisi au détriment de Laurent Blanc et Jocelyn Gourvennec.