Battu en épilogue de la phase de poules de la Ligue Europa par les Chypriotes de l’Apollon Limassol (1-3), à domicile, l’Olympique de Marseille a quitté la compétition par la toute petite porte, sept mois après avoir disputé la finale de l’édition précédente. Outre la claque subie sur la scène européenne, l’OM a concédé 6 défaites sur ses 9 derniers matchs. Un constat accablant qui explique la grogne non-dissimulée de la part de certains supporters. Ce soir, au coup de sifflet final, les 9 274 spectateurs présents se sont faits entendre et des « Garcia Démission » sont descendus des tribunes de l’Orange Vélodrome. Si la contestation est bien réelle, du côté du coach, on ne s’en inquiète pas outre-mesure. Rudi Garcia entend garder le cap.

« C’est triste de jouer dans un Vélodrome aussi vide, mais malheureusement on avait nos virages suspendus. Malheureusement, on sait que c’est notre histoire cette saison en Ligue Europa. On n’aura pas joué un seul match à domicile sans avoir nos supporters suspendus et nos supporters, ils sont importants, on l’a vu l’année dernière en coupe d’Europe, je vous l’ai déjà dit. Bien sûr, quand ils sont avec nous c’est mieux. Et le reste (les "Garcia Démission" entendus dans les tribunes, ndlr), moi je continue à donner, avec mon équipe et mon staff, le meilleur et il n’y a pas de raison qu’on ne gagne pas des matches et que l’on n’atteigne pas nos objectifs. Il faut être positif, même si on aurait aimé faire un autre résultat ce soir, bien évidemment », a-t-il lâché, impassible, en conférence de presse.