Vendredi dernier, le Stade Rennais a pris tout le monde de court en annonçant l’éviction de son président Olivier Létang la veille du match face à Brest (0-0). Le lendemain, à l’issue de la rencontre, l’entraîneur des Rouge-et-Noir, Julien Stéphan, était donc très attendu par les médias, ses mauvaises relations avec Létang étant considérées comme l’un des motifs du départ de ce dernier. Et s’il n’a pas voulu entrer dans la polémique, Stéphan a profité d’une conférence de presse organisée ce lundi pour rétablir certaines vérités.

« Je ne veux surtout pas qu’on me prête plus de pouvoir que je n’en ai. Je suis l’entraîneur du Stade Rennais, pas plus, c’est déjà beaucoup. C’est déjà une mission qui est périlleuse mais à la fois palpitante. (…) Je lis des choses, on me rapporte des choses depuis quelques jours, qui sont complètement fausses et, qui, moi, me dérangent un petit peu. À la limite, ce n’est pas très grave, mais je ne voudrais pas que ça dépasse les bornes. Aujourd’hui, on a un actionnaire puissant au club, qui porte le club depuis vingt ans, qui prend des décisions », a-t-il déclaré dans des propos relayés par Ouest-France.