Mardi soir, Tottenham annonçait l’éviction soudaine de Mauricio Pochettino après cinq ans et demi de bons et loyaux services. Englués à une décevante quatorzième place en Premier League, les Spurs ne répondent pas aux attentes malgré un recrutement estival ambitieux. C’est donc dans cette optique que le président Daniel Levy a décidé de sceller le sort du technicien argentin et d’introniser José Mourinho. Mais le Special One qui a paraphé un contrat jusqu’à la fin de saison 2022/2023, aurait pu ne jamais devenir manager du club londonien.

Selon les informations du Daily Mail, Mourinho n’était pas considéré comme la première option de Daniel Levy. En effet, l’homme fort des Spurs avait jeté son dévolu sur un certain Brendan Rodgers. Levy aurait même contacté personnellement le manager de Leicester pour évoquer la possibilité d’une arrivée à Londres. Mais Rodgers a refusé poliment les avances de Tottenham, expliquant qu’il lui serait trop compliqué de quitter les Foxes à ce moment de la saison. Ce serait donc à ce moment précis que le profil de José Mourinho aurait recueilli les suffrages de la direction des Spurs. La suite, on la connaît désormais...