Le FC Barcelone avait prévu d’officialiser l’arrivée d’Antoine Griezmann cette semaine, avant une présentation en grande pompe au Camp Nou jeudi ou vendredi. Pendant ce temps-là, l’international tricolore est toujours à Ibiza après avoir refusé de se présenter à l’entraînement de l’Atlético dimanche. Il s’entraîne actuellement de son côté. Mais visiblement, l’opération a pris du retard, et les supporters barcelonais risquent d’attendre encore un peu avant de voir le numéro 7 colchonero sous la tunique blaugrana.

Et pour cause, comme l’explique Marca, l’Atlético de Madrid ne cède pas. En soi, pour s’offrir Antoine Griezmann, le champion d’Espagne en titre n’a qu’à se présenter au siège de la Liga avec un représentant du joueur pour lever sa clause libératoire de 120 millions d’euros. Un montant que le FC Barcelone ne peut visiblement pas débourser directement, et qu’il espérait donc pouvoir payer en plusieurs échéances en négociant avec les Colchoneros.

L’Atlético refuse de négocier

Rien n’a changé depuis le communiqué publié vendredi par l’Atlético de Madrid, après que Josep Maria Bartomeu, président barcelonais, ait confirmé l’intérêt catalan pour le joueur. Le club de la capitale espagnole n’a donc aucune intention de négocier. Comme l’explique le journal, il n’y a d’ailleurs pas vraiment de nouvelles du FC Barcelone depuis cette réunion de jeudi dernier entre les deux clubs. Une situation compliquée pour les deux parties, mais surtout pour Antoine Griezmann...

Que faire ? L’un des deux clubs va probablement devoir arrêter de camper sur ses positions et faire des sacrifices. Le journal ibérique dévoile le nom de Nelson Semedo, qui plaît beaucoup à Diego Simeone, comme potentielle solution. Mais aux dernières nouvelles, le Barça ne voulait pas se séparer du latéral portugais. On est donc, pour l’instant, dans une impasse...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10