Eric Abidal et compagnie ont actuellement du pain sur la planche. Après la grave blessure d’Ousmane Dembélé, dont la saison est déjà terminée, le FC Barcelone est à la recherche d’un attaquant qui viendrait sous forme de joker. Seulement, les conditions à remplir (joueur libre ou évoluant en Espagne) ainsi que les contraintes financières qui empêchent le club de dépenser beaucoup d’argent avant la fin du prochain exercice financier limitent clairement la marge de manœuvre du secrétaire technique français et de ses hommes.

Plusieurs noms sont sortis déjà, à l’image d’Angel Rodriguez (Getafe), Roger Marti (Levante), Loren (Betis), Willian José (Real Sociedad) ou Lucas Pérez (Alavés). Les Catalans doivent cependant encore attendre le feu vert de la Liga pour pouvoir recruter ce joker médical, puisque l’institution qui régit le championnat espagnol doit s’assurer que la blessure de Dembélé impliquera au minimum une absence de cinq mois. En attendant, le FC Barcelone a déjà commencé à préparer la saison prochaine.

Le Barça est prêt à tout

Et depuis quelques semaines déjà, on parle beaucoup de Lautaro Martinez. L’attaquant argentin est effectivement devenu la priorité pour renforcer l’attaque catalane et prendre la relève d’un Luis Suarez blessé et dont le niveau de forme physique laissait déjà quelques doutes avant sa blessure. Seulement, la clause libératoire du numéro 10 de l’Inter est un peu spéciale. Elle sera ainsi d’environ 110 millions d’euros... Pendant deux semaines en juillet ! Le FC Barcelone aura donc une petite fenêtre de tir pendant 15 jours cet été...Mais même si le Barça pourra à nouveau investir une fois le mercato estival ouvert, cette clause est assez élevée, d’autant qu’il y aura d’autres postes à renforcer.

Comme l’explique le journaliste Gianluca Di Marzio sur Sky Italia, le champion d’Espagne en titre est même prêt à offrir un montant supérieur à la clause du joueur à l’Inter. Pourquoi donc ? Afin de pouvoir payer en plusieurs échéances, là où le règlement d’une clause libératoire se fait normalement en un seul payement. Ils pourraient donc par exemple payer, au hasard, 130 millions d’euros en plusieurs fois plutôt que 110 millions d’un coup. Une façon de procéder assez fréquente en Espagne. Les deux parties négocient déjà, et l’hypothèse de voir des joueurs inclus dans la transaction n’est également pas à exclure. Ces derniers mois, les Milanais étaient notamment venus aux nouvelles pour Ivan Rakitic et Arturo Vidal... Le Barça semble aujourd’hui être le club le mieux positionné pour s’offrir l’ancien du Racing, même si le Real Madrid est aussi sur le coup...