Quatre matchs. Cela fait quatre matchs de suite que le Real Madrid (5e) n’a pas connu la victoire, toutes compétitions confondues. C’était le 22 septembre dernier, face à l’Espanyol Barcelone (1-0). Aujourd’hui était donc le jour idéal pour se relancer, avec la réception de Levante (11e) au Stade Santiago-Bernabéu, pour le compte de la neuvième journée de championnat. Pour affronter le club valencien, le coach madrilène, Julen Lopetegui, optait pour un 4-3-3, avec la charnière centrale habituelle Ramos-Varane. Modric, Casemiro et Isco se plaçaient dans l’entre-jeu. Devant, Mariano occupait la pointe en lieu et place de Karim Benzema, accompagné sur le banc par Toni Kroos et Gareth Bale. Côté Granotes, Paco Lopez choisissait un 3-5-2, Enis Bardhi occupant l’axe du milieu, et Roger Marti et José Luis Morales le front de l’attaque. Borja Mayoral, prêté par le Real à Levante, ne pouvait pas être aligné aujourd’hui selon l’accord entre les deux clubs.

La rencontre démarrait tambour battant, avec du rythme des deux côtés du terrain. Cependant, ce sont les visiteurs qui frappaient les premiers. Après une belle ouverture en profondeur, Morales profitait du placement approximatif de Varane et de son intervention manquée pour crocheter Courtois et ouvrir la marque (0-1, 7e). Les Merengues subissaient et ne tardaient pas à encaisser un deuxième but. Après une main de Varane devant Roger et l’intervention de la VAR, l’arbitre désignait le point de penalty. Et c’était ce même Roger qui se chargeait de le convertir (0-2, 13e). Le défenseur français se trouvait décidément dans tous les mauvais coups en ce début de partie. Le Real tentait tout de même de réagir, mais le tir de Mariano était contré par un défenseur (16e). Dans le corner qui suivait, Asensio croyait réduire le score, mais une nouvelle fois, la VAR l’annulait pour un hors-jeu (17e). Asensio, encore lui, servait bien Lucas Vazquez, mais Oier s’interposait (21e). Ce dernier devait encore s’employer sur une tête de Sergio Ramos, claquée en corner (22e). De retour aujourd’hui, Marcelo réalisait un centre-tir, sauvé in extremis par Sergio Postigo (26e).

Benzema aura tenté de mener la révolte, sans succès

La Casa Blanca ne montrait aucune réaction collective dans le jeu, malgré la nette possession de balle en sa faveur. Toutes ses offensives étaient bien stoppées par la défense de Levante, à l’image de la frappe de Vazquez, sans danger pour Oier (33e). Mais les joueurs madrilènes n’abdiquaient pas, et Mariano puis Casemiro trouvaient respectivement la barre et Oier sur leur chemin vers le but (34e). Oier, encore lui, repoussait du pied la énième tentative à bout portant de Vazquez (43e). Levante inscrivait un troisième but dans la continuité (45e), tout de suite annulé pour un hors-jeu. À la pause, le score était toujours de 2 à 0 pour les Valenciens. De retour sur la pelouse, Gareth Bale faisait son entrée, remplaçant Odriozola. Le Real avait de meilleures intentions pour cette seconde période, réalisant un siège autour de la surface. La frappe de Modric aux 20 mètres était déviée en corner par un défenseur (51e). À l’heure de jeu, Madrid toujours sans but, battait le triste de record du nombre de minutes passées sans marquer.

Pour réparer cette anomalie, Lopetegui décidait de lancer Dani Ceballos et Karim Benzema, à la place de Isco et Marco Asensio (60e). Bale et le Français s’essayaient au tir, toujours sans souci pour le portier adverse (62e). Le Gallois s’illustrait au coup-franc, encore une fois sorti par Oier (66e), puis à la réception d’un centre de Marcelo qu’il ne réussissait pas à cadrer (69e). Sur son couloir gauche, Benzema se démenait et apportait le danger grâce à ses centres, sans toutefois trouver la faille. Le Real arrivait enfin à réduire le score par une frappe sous la barre de Marcelo, bien servi en retrait par Benzema (1-2, 72e), mettant fin à 481 minutes de disette offensive et relançant totalement la fin de rencontre. Oier effectuait un arrêt sur Modric, alors que Benzema (décidément !) touchait le poteau juste avant (77e). Le Croate tentait de nouveau, mais sans trouver le cadre (78e). Le bon travail de Vazquez à droite et la remise de Ceballos permettait à Marcelo de tirer, mais cela finissait en tribunes (80e).

4e match en Liga sans victoire pour le Real Madrid

Le Real ne quittait plus la moitié de terrain de Levante et poussait pour égaliser. Les dix dernières minutes du match n’étaient que des répétitions d’assauts offensifs madrilènes sur le but des Granotes, qui de leurs côtés, jouaient la montre. Mariano trouvait les gants d’Oier (87e). L’ancien Lyonnais croyait également donner l’égalisation à son équipe, mais un hors-jeu était à nouveau signalé (88e). Malgré quatre minutes de temps additionnel, la Casa Blanca ne revenait pas et concédait sa troisième défaite en championnat cette saison. Score final, 2 à 1 pour Levante, qui se classe provisoirement à la septième place avec cette troisième victoire consécutive. Les Merengues enchaînent un quatrième match de Liga sans victoire et sont toujours cinquièmes. Lopetegui est plus que jamais sur un siège éjectable et ne doit compter que sur une victoire mardi en Ligue des Champions, contre le Viktoria Plzen pour tenter de sauver sa tête.