Astronomique. Manchester City a lancé une offre folle au FC Barcelone pour s’offrir Lionel Messi entre décembre 2016 et novembre 2017, au plus fort de la crise politique en Catalogne. El Mundo dévoile ce vendredi la teneur de cette incroyable proposition. Les Citizens auraient levé la clause libératoire figurant à l’époque dans le contrat de La Pulga, à savoir 250 M€.

Le n° 10 du Barça et de l’Argentine s’est lui vu offrir un contrat de 5 ans, assorti d’un salaire annuel de 50 M€ nets. Des émoluments fous auxquels il convient d’ajouter la juteuse prime réservée à Jorge Messi, père et agent de la superstar albiceleste, d’un montant de 50 M€. Au total, les Mancuniens étaient donc disposés à investir plus de 755 M€, après impôts, pour arracher Messi aux Blaugranas. « Une véritable OPA agressive » pour El Mundo.

Messi a dit non à un véritable pont d’or !

Mieux, le quotidien généraliste espagnol explique que les pensionnaires de l’Etihad Stadium étaient prêts à attendre la fin du précédent bail du natif de Rosario, en juin 2018, pour lui proposer cette fois un salaire à hauteur de 60 M€ mais aussi et surtout une prime à la signature de 100 M€ ! Des montants qui avaient de quoi faire tourner la tête. Et pourtant, après s’être posé de nombreuses questions au sujet d’un départ, le quintuple Ballon d’Or a préféré miser sur la stabilité, prolongeant son bail au Camp Nou jusqu’en juin 2021 en novembre 2017, pour un salaire annuel lissé de 35 M€.

Il a tout de même pris le soin d’inclure quelques clauses. Si la Catalogne obtenait définitivement son indépendance et que le Barça ne disputait pas un des quatre autres principaux championnats européens, Lionel Messi se retrouverait libre. Un autre point de contrat lui permet de partir pour 0€ en 2020, pour un championnat mineur ou un club non concurrent du Barça. Manchester City aura tenté sa chance...